GHU Paris Psychiatrie & Neurosciences

GHU Paris Psychiatrie & Neurosciences

Paris 14 / Île-de-France
GHU Paris Psychiatrie & Neurosciences

Psychiatrie
170 structures réparties sur 94 sites, desservant 29 secteurs de psychiatrie publique pour enfants, adolescents et adultes sur le territoire parisien

Neurosciences 
9 200 séjours en neurosciences
2 000 interventions au bloc

Médico-social
5 structures médico-sociales accueillant plus de 300 personnes chaque année

Carte d'identité du GHT

Le GHU Paris, créé le 1er janvier 2019, réunit les hôpitaux Sainte-Anne, Maison Blanche et Perray-Vaucluse.

Après avoir élaboré ensemble un projet médico-soignant, repensé l’organisation territoriale des soins parisiens, unifié leur gouvernance, ces trois établissements deviennent en s’unifiant le 1er acteur hospitalier parisien des maladies mentales et du système nerveux. L’alliance des neurosciences et de la psychiatrie constitue à la fois un héritage et une identité singulière de ses activités, reconnus par les acteurs du territoire tels que la ville de Paris.

visuel trois hopitaux

Le GHU Paris apporte une réponse sur mesure dans la proximité, grâce au secteur, l’urgence et le recours. Le GHU Paris devient, dans les domaines du soin, du social, du médico-social, de l’enseignement et de la recherche un partenaire privilégié de tous les acteurs du territoire.

Leaders dans les classements nationaux des soins en psychiatrie et en neurosciences, les hôpitaux qui s’unissent pour former le GHU Paris bénéficient d’un cadre idéal pour développer de grands projets au service des Parisiens, notamment :

- La création d’un hôpital de jour somatique pour tous les patients suivis en psychiatrie, un enjeu de santé publique majeur alors que les personnes souffrant de troubles psychiques ont une espérance de vie moindre à celle de la population générale ;
- La création d’une unité de prise en charge des pré-adolescents, pour répondre aux besoins aigus des jeunes générations en proie à des troubles mentaux ;
- La construction d’un bâtiment de 15 000 m2 abritant toutes les spécialités liées aux maladies neurologiques du Pôle Neuro Sainte-Anne ;
- Le développement de filières de soins dans le domaine de la réhabilitation psycho-sociale, de la dépendance et du rétablissement, des psychothérapies, de la précarité, des addictions
- Le déploiement des centres référents dans le diagnostic, l’orientation, le soin et la recherche en matière de détection des troubles psychiatriques, de traitements des pathologies résistantes, des maladies neurodégénératives et de la neurologie, d’autisme et troubles apparentés…

Les hôpitaux Sainte-Anne, Maison Blanche et Perray Vaucluse partagent une histoire commune, celle de l’émergence de la clinique des maladies mentales et du cerveau. Ces anciens asiles de la Seine ont travaillé de concert au cours des dernières décennies, et leur collaboration s’est accrue ces dernières années. Ce fut le cas avec la création de la première Communauté Hospitalière de Territoire parisienne pour la psychiatrie, puis plus récemment du Groupement Hospitalier de Territoire, toujours en partenariat avec l’ASM 13 et les secteurs parisiens des hôpitaux Saint-Maurice.

L’hôpital Sainte-Anne, où à la fois la stéréotaxie et les neuroleptiques ont connu leurs premières expérimentations, est doté d’une renommée internationale, fort de son capital « recherche ». Avec 700 lits et places en psychiatrie et 125 en activités neurosciences, l’Hôpital Sainte-Anne est historiquement en charge des secteurs des 5e, 6e, 7e,14e, 15e, 16e arrondissements, soit le Sud parisien.

L’établissement public de Maison Blanche, implanté initialement sur la commune de Neuilly-sur-Marne, a saisi le tournant de la sectorisation en répartissant près d’une centaine de structures de proximité dans le Nord parisien : les 8e, 9e, 10e, 17e, 18e, 19e, 20e où la densité de population est particulièrement élevée. L’établissement a développé une expertise fine de la prise en charge de proximité et comptait avant fusion 1100 lits et places.

Pour le Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse, basé dans l’Essonne avant de déplacer son siège administratif dans la capitale, plusieurs transformations ont précédé la création d’un nouvel hôpital : le transfert de ses activités de secteur vers Sainte-Anne et Maison Blanche en 2016 (il s’agissait de la prise en charge des populations des 7e, 8e et 17e arrondissements) a marqué un cap décisif. Perray Vaucluse s’est repositionné dans l’animation d’une filière de soins pour les patients aux pathologies altérant fortement leur autonomie. Le continuum sanitaire (28 lits ) /médico-social (160 places) est un enjeu fort du parcours patient qui enrichit ainsi la palette thérapeutique du GHU Paris actuel. 

GHU Paris psychiatrie & neurosciences

Contact

1 R CABANIS, 75674 Paris 14
Téléphone :

Chiffres-clés

 Lits et places

2.000 lits et 160 places en médico-social.

Activité

170 structures réparties sur 94 sites, desservant 29 secteurs de psychiatrie publique pour enfants, adolescents et adultes sur le territoire parisien
95% des patients sont pris en charge en ambulatoire, en Centre Médico-Psychologique, en Centre d’Activité Thérapeutique à Temps Partiel

5 structures médico-sociales accueillant plus de 300 personnes chaque année

2 200 000 Parisiens couverts
60 000 patients pris en charge, soit 1 Parisien sur 40
Plus de 6 000 patients pris en charge pour un problème d’addiction

Neurosciences
9 200 séjours en neurosciences
2 000 interventions au bloc
1 200 prises en charge des AVC
18 600 consultations en neurosciences
13 500 IRM

En pratique
90 000 m2 de surfaces nettoyées
100 tonnes de linge traités
18 000 courses par les transports sanitaires
1,4 million de repas servis

Budget


380 millions d’euros (budget cumulé) 

 Effectifs

5.600 personnels dont 600 médecins. 

 

vignette gouvernance RH GHT

Gouvernance

Directeur : Jean-Luc Chassaniol

Présidente de la Commission Médicale d’Etablissement : Dr Béatrice Aubriot 
Présidente de la Commission des Soins Infirmiers et Médico-techniques : Sylvie Leuwers, coordonnatrice générale des soins.

L'actu du GHT