Le centre hospitalier d'Arpajon

@ch-arpajon

De l'Hôtel-Dieu de Châtres au Centre Hospitalier d’Arpajon…

Arpajon, ancien pays de Châtres, possède depuis le XIIème siècle un établissement de santé. L’Hôtel-Dieu de Châtres, actuellement maison de retraite Guinchard, servait de havre de protection et de repos aux pèlerins catholiques du nord de l’Europe en route vers Saint-Jacques de Compostelle en Espagne.
En 1351, il comptait 18 lits. En 1701, il reçut les biens de la Maladrerie « Saint-Blaise » hôpital de lépreux au Moyen Age. Il fût rebâti en 1717 avec la chapelle. L’Abbé Guinchard fit construire de nouvelles salles en 1819. Vers 1852, la chapelle fût reconstruite par les soins de Mademoiselle Guinchard.
La révolution industrielle et l’urbanisation du XIXème siècle, la recherche naissante d’une amélioration globale de l’hygiène publique, transforment peu à peu la vocation des hôpitaux. L’Hôtel-Dieu, trop exigu en centre ville, devient un hospice.
Les travaux de la « Maison de Santé Intercommunale d'Arpajon », sur un terrain de trois hectares près du centre ville, ont commencé en novembre 1931. Lors de son inauguration, le dimanche 9 juillet 1933, l’hôpital comptait 130 lits. Les nouveaux besoins hospitaliers rendent nécessaires le développement progressif des techniques médicales et chirurgicales. L’adoption d’un plan directeur d’établissement en 1978 conduit à la reconstruction totale de l’établissement : de 1981 à 1983, construction des services d’hospitalisation, Médecine, Chirurgie et Réanimation, des Consultations et d’un plateau technique complet.
En 1992, s’ouvre le bâtiment « mère enfant » comprenant la Maternité, la Gynécologie et le service de Pédiatrie avec l’unité de néonatalogie et les chambres « mère enfant ».
En 1994, la maison de retraite « Le Village du Pays de Châtres » ouvre ses portes.
De 2005 à 2008, ont eu lieu des travaux d’extension et de réhabilitation du bâtiment de soins de suite, soins palliatifs et soins de longue durée qui se trouve sur la commune d’Egly, à la limite d’Arpajon.
2012 voit l’achèvement des travaux de rénovation de la Maternité.

Chiffres-clés

 Lits et places

260 lits et 26 places.
108 lits (74 médecine, 4 UHCD, 7 Unité de Soins Palliatifs, 8 Unité de Surveillance Continue, 9 Pédiatrie et 6 Néonatalogie),
10 places en Médecine (6 de médecine de jour, 2 de médecine gériatrique et 2 de pédiatrie de jour)
32 lits et 6 places de chirurgie,
27 lits d’obstétrique,
45 lits et 10 places de Soins de Suite et Réadaptation,
48 lits de long séjour.
EHPAD : 80 lits pour la Maison de retraite "Le Village du pays de Châtres" et 31 lits pour la maison de retraite "Guinchard"

Activité


123 492 journées d'hospitalisation :
3898 interventions chirurgicales dont
1374 accouchements,
39 646 passages aux Urgences dont 18 % de passages pédiatriques,
17% des passages aux urgences sont suivis d’une hospitalisation.

Budget


61 millions d'euros de budget d'exploitation

 Effectifs


797 agents (115 médecins et pharmaciens dont 16 internes, 682 agents non médicaux travaillent à plein temps ou temps partiel dont 70% sont affectés aux soins des patients).

 Enseignement, Ecoles


Institut de Formation d'Aides-Soignants : accueil de 24 élèves en cursus complet

Equipements lourds
1 scanner,
8 échographes dopplers,
1 mammographe.

vignette gouvernance RH GHT

Gouvernance

 

Président du Conseil de Surveillance : Pascal Fournier, Président de la Communauté de Communes de l’Arpajonnais
Présidente de la Commission Médicale d’Etablissement : Nathalie Toledano
Directeur : Cédric Lussiez