Deux centenaires à l'Ehpad de St-Martin-de-Ré

@GHTAtlantique17

Malgré les conditions strictes liées au COVID-19, l'Ehpad de St-Martin-De-Ré a célébré les 100 ans de deux de ses résidents.

Mme Huguet et M. Schaffner, résidents de l’Ehpad situé dans l’enceinte de l’hôpital Saint-Honoré, ont respectivement fêté leurs anniversaires les 15 juin et 17 juin 2020. Un anniversaire pour chacun d’eux, quelque peu particulier, puisque ce sont 100 bougies qu’ils ont soufflées, entourés de leurs familles, malgré une crise sanitaire très présente. L’Ehpad a organisé ces événements en comité restreint avec toutes les mesures d’hygiène et de sécurité, pour la protection de tous nos résidents.

L’HISTOIRE DE JACQUELINE HUGUET

Mme Jacqueline Huguet, de son nom de jeune fille Michon née le 17 juin 1920, à Le Poiré-sur-Velluire en Vendée, exerça tout au long de sa vie, le métier d’institutrice. Elle se maria avec Jean-Marie, professeur d’histoire géo dans un lycée de La Rochelle, en août 1946. Ils vécurent longuement dans la région de La Rochelle, à Chatelaillon Plage notamment où Mme Huguet enseigna. M et Mme Huguet eurent quatre enfants, Serge, Marie-Claude, Pierre, Thierry et 6 petits-enfants, Helena, Sandra, Bénédicte, Jean-Rémy, Noémie et Sergio. Mme Huguet a désormais 6 arrière-petits-enfants et un arrière-arrière-petit-fils.

L’HISTOIRE DE DENYS SCHAFFNER

M. Denys Schaffner est né le 19 juin 1920 à Londres. Son père était orthoprothésiste de formation et sa maman travaillait dans l’entreprise familiale (du grand-père maternel) de corsets et guêpières. Il est l’ainé d’une fratrie de trois garçons. Après quatre années au Royaume Uni, toute la famille revint en France en région parisienne. Sur le plan scolaire, après l’obtention du certificat d’études, quelques cours complémentaires, il étudia pendant deux ans dans une école de commerce et débuta en 1936, des stages en orthopédie pour apprendre le même métier que son père. Après la libération, en 1949, il créa sa propre entreprise d’orthopédie. En 1968, il partit à La Réunion pour mettre en place la formation du personnel du centre d’appareillage orthopédique de la Réunion. En 1977, il revint à Paris et ouvrit une autre entreprise de distribution de matériaux plastiques à destination de l’orthopédie. Ainsi, il contribua à la fondation de la revue Orthopédie, au syndicat national de l’orthopédie. C’est en 1999, à l’âge de 79 ans, qu’il prit sa retraite. Sur le plan familial, sa fille Francine est née en septembre 1942 dont la mère se prénomma Jacqueline. En août 1971, il se remaria avec Huguette surnommée Isabelle.

 

À lire aussi

L'actu du GHT

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.