17 mesures pour les aidants...

@pixabay

En France, 8 à 11 millions de personnes soutiennent un proche en perte d’autonomie pour des raisons liées à l’âge, au handicap, à une maladie chronique ou invalidante. Face à ce constat, le Premier ministre Edouard Philippe a demandé à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées d’élaborer "une véritable politique publique à destination des proches aidants". La stratégie a été présentée le 23 octobre.

"C’est en prenant appui sur les témoignages des aidants eux-mêmes, souvent relayés par des parlementaires engagés, que nous avons construit les ambitions de la stratégie « agir pour les aidants » : reconnaître leur rôle dans notre société ; faciliter leur vie, scandée par la succession des soins, des temps d’accompagnement et des démarches administratives ; soutenir celles et ceux qui se sentent particulièrement en difficulté, quand l’épuisement guette", annoncent Agnès Buzyn et Sophie Cluzel. Le gouvernement a présenté dix-sept mesures et annoncé qu'un premier bilan serait rendu public à l’occasion de la journée nationale des aidants du 6 octobre 2020.

Mesure 1 : La mise en place d'un numéro téléphonique national de soutien des proches aidants, pour les aider à se reconnaître comme proche aidant, leur offrir une écoute, assurer un premier niveau d’information, et les orienter vers des interlocuteurs de proximité, dès 2020.

Mesure 2 :  La création d'un réseau de lieux d'accueil labellisés  pour recevoir les proches aidants et les orienter dans le paysage des aides et de l’accompagnement disponibles, en fonction de leurs besoins, d'ici 2020. 

Mesure 3 : La création d'une plateforme numérique permettant d’identifier l’offre d’accompagnement près de chez soi, dans tous les territoires, d'ici 2020. 

Mesure 4 :  La diversification et le déploiement des offres d'accompagnement par des professionnels et des pairs : soutien psychologique, collectif et individuel, sensibilisation et formation (en présentiel et à distance). Objectif : + 450 000  aidants accompagnés d'ici 2022. 

Mesure 5 : Le congé de proche aidant indemnisé pour les salariés, les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les chômeurs indemnisés, dès octobre 2020. 

Mesure 6 : Un congé de proche aidant pris à l'arrivée en entreprise sans attendre un an comme auparavant, dès janvier 2020. 

Mesure 7 : Des périodes de congé proche aidant qui ne compteront plus dans le calcul des droits au cjômage pour éviter une baisse des allocations, dès novembre 2019.

Mesure 8 : Une prise en compte automatique du congé de proche aidant indemnisé au titre des droits à la retraite sans formailité à accomplir dès octobre 2020

Mesure 9 : L’assouplissement du congé de présence parentale et de l’allocation journalière de présence parentale, qui pourront être pris de façon fractionnée, par demi-journées, dès janvier 2020.

Mesure 10 : La facilitation des parcours professionnels des aidants qui ont dû arrêter de travailler pendant longtemps pour accompagner un proche avec notamment un nouveau système de reconnaissance de l’expérience acquise en tant que proche aidant, en 2021.

Mesure 11 : Le soutien aux proches aidants inscrit parmi les thèmes de la négociation obligatoire dans les entreprises et parmi les critères de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, en 2020.

Mesure 12 : Le lancement d'un plan national de renforcement et de diversification des solutions de répit, adossé à un financement supplémentaire de 105 millions d'euros sur la période 2020-2022.

Mesure 13 : Une enquête de Santé Publique France en 2020 pour mieux comprendre les risques qui pèsent sur la santé des proches aidants. 

Mesure 14 : L'instauration d'un réflexe proches aidants chez les professionnels de santé ou d'accompagnement à compter de 2020 à travers plusieurs canaux. 

Mesure 15 : L'identification du rôle de proche aidant dans le DMP en 2020 en application de la loi du 22 mai 2019.

Mesure 16 : La sensibilisation des personnels de l'Education nationale pour repérer et orienter les jeunes aidants, grâce à des outils efficaces et co-construits avec le monde associatif. Dans un premier temps, une expérimentation sera lancée en 2020 dans deux régions (Île-de-France et Occitanie).

Mesure 17 ; L'aménagement des rythmes d'étude (condition d’assiduité et examen) pour les étudiants aidants, dès fin 2019.

 

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.