Un nouveau centre de psychiatrie infanto-juvénile à Montreuil

Le chantier de construction d’un centre de psychiatrie infanto-juvénile à Montreuil vient de démarrer pour une ouverture programmée fin 2020. Inscrit depuis plusieurs années au projet d’établissement de l'établissement public de santé (EPS) de Ville-Evrard, ce centre regroupera les unités d’hospitalisation de jour et temps plein aujourd’hui implantées à Neuilly-sur-Marne et des structures ambulatoires de Bagnolet, Les Lilas, Montreuil et Romainville. Il proposera, en activité nouvelle, un dispositif gradué de soins pour adolescent : centre médico-psychologique, centre d'activité à temps partiel, hôpital de jour et équipe mobile.

Ce nouveau centre de psychiatrie infanto-juvénile est destiné aux enfants et adolescents de la ville de Montreuil mais également à ceux des autres villes desservies par le secteur 93 I03 : Bagnolet, Bobigny, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville.
La création de ce centre était inscrite depuis plusieurs années au projet de l’équipe du secteur, soucieuse de rapprocher des unités d’hospitalisation aujourd’hui implantées à Neuilly-sur-Marne des lieux de vie des familles, de limiter le temps de transport quotidien des enfants et aussi de renforcer les liens avec l’ensemble des partenaires.
Ce centre assurera l’activité généraliste de diagnostic et soins des centres médico-psychologiques (CMP) et centres d’activité thérapeutiques à temps partiel (CATTP). Il proposera également un plateau de soins de niveau 2 (diagnostic précoce de l’autisme, diagnostic des troubles spécifiques de l’apprentissage) et des prises en charge spécialisées : psycho-traumatisme, psychodrame, psychothérapie familiale. Pour les enfants souffrant de troubles envahissants du développement (TED), ce centre sera au coeur d’un réseau de soins permettant une prise en charge précoce de 18 mois à 6 ans, coordonnée et concertée.

Montée en charge progressive de la file active adolescents

Pour les adolescents, ce centre développera un dispositif de soins gradués qui viendra en complément de l’unité d’hospitalisation temps plein existante (implantée au centre hospitalier André Grégoire/Montreuil) : un accueil/consultations, un centre d’activité thérapeutique à temps partiel, un hôpital de jour de 15 places pour les troubles « émergents » et une équipe mobile pour des interventions à domicile ou sur le lieu de la crise dans les cas de rupture scolaire et sociale, de repli, de troubles du comportement ou pour éviter une hospitalisation.
Sur ce centre, l’équipe du secteur 93I03 envisage de suivre 1 400 patients avec une montée en charge progressive de la file active adolescents dès 2019 pour atteindre 400 adolescents (activité accueil) La file active du secteur en 2018 sur l’ensemble des 8 villes desservies, toutes structures confondues était de 2 014 patients.
En terme d’investissement, le coût du projet est estimé à 21 millions d’euros (achat du terrain compris), financés par l’établissement. Pour l’ouverture des nouvelles activités et les coûts l’exploitation du site une enveloppe d’1,5 million d’euros a été demandée à l’Agence régionale de santé.

 

 

À lire aussi