Psychodon 2019 : comment mieux vivre ou accompagner la maladie psychique

Toutes les informations sont à retrouver sur psychodon.org

Un Français sur cinq, soit plus de 12 millions de personnes, souffre de troubles psychiques. Et le nombre de personnes concernées est bien plus élevé si l’on inclut l’entourage familial et les proches, souvent démunis face à ces pathologies. L'association Psychodon a été créée il y a deux ans pour sensibiliser le grand public sur ces problématiques et, grâce à la récolte de fonds, soutenir la recherche, les structures d’accompagnement et les efforts de prévention dans le domaine des troubles psychiques. 

Les coûts de la santé mentale sont estimés à 109 milliards d’euros par an : 13,4 milliards d’euros pour la partie médicale, 6,3 milliards d’euros pour le médico-social, 24,4 milliards d’euros de perte de production économique et 65 milliards d’euros de dégradation de la qualité de vie. Les maladies psychiatriques représentent le premier poste de dépenses par pathologie de l’Assurance maladie devant les maladies cardio-vasculaires et les cancers : 23 milliards d’euros sur un budget total de 161 milliards d’euros (2016). En termes de soins, deux millions de consultations et 415 000 hospitalisations sont enregistrés chaque année. Et depuis le début de la décennie, 300 000 patients supplémentaires font l’objet d’un suivi régulier.
Malgré cette progression, le défaut de soin reste criant envers les personnes en grande précarité (SDF, des migrants ou détenus) : 80 % des hommes en détention, et 70 % des femmes, souffrent de troubles psychiques très rarement soignés.

Psychodon # Stop au tabou sur la maladie psychique

Créée par Didier Meillerand (1), l'association Psychodon a pour vocation de donner de la visibilité aux enjeux sociétaux des maladies psychiques en accompagnant les parties prenantes (recherche, structures d’accompagnement et de prévention des troubles psychiques…) et en récoltant des fonds auprès du grand public, avec le soutien de la Fondation de France. Dix grands projets pour guérir et mieux vivre la maladie psychique seront ainsi présentés à la générosité des Français en 2019.
Le Psychodon a parallèlement décidé d'organiser chaque 12 juin un événement réunissant les différents acteurs de la santé psychique (personnes atteintes de troubles, associations de familles et de proches, professionnels de santé, associations dans le secteur du social et du travail, entreprises, donateurs...). Après avoir investi le théâtre de l’Œuvre en 2018, le Psychodon aura lieu le 12 juin 2019 à l'Olympia en présence de Yannick Noah et d’Olivia Ruiz (marraine du premier Psychodon en 2018). Cette soirée festive sera bien évidemment l’occasion de mettre en avant le travail de nombreux acteurs du terrain et de faire témoigner des personnes souffrant d’un trouble psychique.

Plusieurs rencontres sont par ailleurs programmées en 2019 et organisées avec le soutien d’entreprises françaises :

- Le 15 janvier 2019, L’accompagnement : quel bénévolat pour les associations des malades ou des aidants ? Accompagnement des malades et des familles : logement, liens sociaux en présence de Sylvain Reymond, Directeur général du Pro-bono Lab France. 

- Le 19 mars 2019, La recherche : quelles perspectives pour les traitements et la prise en charge des malades ? Quelle place pour les familles ? en présence de Marion Leboyer, psychiatre et Directrice générale de la Fondation Fondamental.

- Le 14 mai 2019, Prévention des maladies psychiques chez les jeunes, quelles actions pour être efficace ? Quelle prévention ? en présence d'Hélène Davtian, fondatrice de l’association Les Funambules, qui accompagne des enfants, adolescents et jeunes adultes concernés par la souffrance psychique d’un membre de leur famille.

Pour plus d'informations 

1 - Le Comité d’orientation de l’association est composé de personnalités qualifiées qui accompagnent Didier Meillerand : Marion Leboyer (psychiatre, Directrice générale de la fondation Fondamental), Axelle Davezac (Directrice générale de la Fondation de France), Frédérique Bedos (Fondatrice de l' ONG Le Projet Imagine), Philippe d’Ornano (Président de Sisley) et de Stéphane Roussel (Directeur général en charge des opérations de Vivendi et ambassadeur de la Charte de la Diversité).

À lire aussi