Psychiatrie : «Le GHU Paris se construit ensemble !»

Les hôpitaux Sainte-Anne, Maison Blanche et Perray Vaucluse, qui s’uniront le 1er janvier 2019 pour former le GHU Paris, ont défini la politique sociale et l’organisation du temps de travail applicables au futur établissement. Celui-ci constituera le principal acteur parisien de la prise en charge des maladies psychiatriques et du système nerveux.

«Les nouvelles mesures sont à la fois garantes de l'équilibre nécessaire à la qualité des soins tout en respectant de nombreuses préoccupations exprimées par les agents, affirme Jean-Luc Chassagniol, directeur du GHT Paris, dans un courrier interne adressé, le 3 octobre, aux 5000 agents des trois hôpitaux. Notre motivation essentielle consiste à bâtir un GHU Paris où les professionnels retrouvent le temps de prévenir, d'accompagner, de soigner mais aussi d'échanger, de se former, d'innover, d'inventer... Projet unique en France et en Europe, le GHU Paris se construit ensemble.»

L'organisation du temps de travail qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019 au sein du futur établissement est fondé sur 37h30 hebdomadaires donnant droit à 15 jours de RTT. Le protocole social est quant à lui orienté autour de 3 grands axes : la vie au travail, la conciliation vie privée/vie professionnelle, le dialogue social.

Du temps retrouvé pour les soins et la formation professionnelle

Le temps de travail retrouvé à la faveur du nouveau schéma horaire sera consacré à l'activité clinique et de soins ainsi qu'à la promotion professionnelle. Pour ce faire, 10 postes d'infirmiers ont été créés en vue de composer une équipe de suppléance jour/nuit. Le télétravail est facilité quand il est compatibles avec les missions demandées.

Des mesures pour renforcer l'attractivité

Plusieurs mesures visent par ailleurs à renforcer l'attractivité du GHU Paris. Répondant aux attentes des personnels, le choix du CGOS en tant qu'opérateur des oeuvres sociales a été retenu. Le nombre de places en crèche pour les enfants de moins de 3 ans sera augmenté de 50% et les modes de garde proposés seront diversifiés couvrant l'ensemble du territoire francilien. En termes de promotion professionnelle, la Direction s'engage à faire accéder 70% du personnel à la formation tous les 5 ans à soutenir une politique de titularisation dynamique. La réduction des emplois précaires et la création d'un pôle "Santé sociale" complètent ce dispositif.

Pour une politique sociale unifiée

Pour mémoire : Au cours des 6 dernières années, les hôpitaux Sainte-Anne, Perray Vaucluse, et Maison Blanche[1] ont adopté une gouvernance commune, élaboré un projet médical et soignant partagé et réorganisé leurs services administratifs et logistiques. Ce nouvel établissement, dont la création a été votée par les instances, approuvée par le Conseil de Paris et actée par arrêté par l’Agence Régionale de Santé d’ile de France, sera officiellement installé le 1er janvier 2019.

Depuis janvier 2018, la Direction avait engagé des négociations avec les représentants des personnels des trois établissements, réunis en intersyndicale, en vue de définir une politique sociale unifiée. Le dialogue social s'est poursuivi pendant neuf mois, à travers une quinzaine de réunions dans le cadre de deux cycles de négociations successifs. Le premier pour recenser les thématiques et dessiner les futures instances représentatives. le second a été initié en juin sur la base d'un "projet social" proposé par la direction aux organisations syndicales. Ces échanges ont donné lieu le 3 octobre à la signature d'un arrêté par le directeur du GHT portant sur l'organisation du temps de travail. Le protocole social a été rendu simultanément public à l'ensemble des personnels.

À lire aussi