60 millions d'euros pour la psychiatrie !

60 millions d'euros pour la psychiatrie !

@pixabay

Olivier Véran a annoncé le 5 janvier 2021 une enveloppe de 60 millions d’euros dédiée à la psychiatrie dans le cadre de la troisième circulaire relative à la campagne tarifaire et budgétaire 2020 des établissements de santé.

Vingt millions d’euros permettront de soutenir 48 projets ciblés sur la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent dans le cadre de la deuxième édition de l’appel à projets lancé en 2019.

Ces projets devront renforcer de façon pérenne les équipes et structures de la psychiatrie périnatale, de l’enfant et de l’adolescent et améliorer l’accessibilité et le parcours de soins, en priorité dans les territoires non pourvus ou sous dotés au regard des besoins de la population, notamment grâce à :
- la création de lits d’hospitalisation temps plein pour mineurs (Territoire de Belfort, Manche) ;
- une réponse plus rapide aux demandes et ainsi une réduction des délais d’accès grâce à l’amélioration de l’offre de soins ambulatoires (Haute-Savoie, Loire-Atlantique) ;
- la mise en place et le renforcement d’équipes mobiles, en tirant les enseignements de la crise sanitaire, en particulier pour les publics vulnérables que constituent les enfants protégés (Bouches-du-Rhône, Essonne) ; 
- des consultations ambulatoires et d’équipes mobiles en psychiatrie périnatale (Haute-Garonne, Nord).

Soutien psychologique

Près de 30 millions d’euros viendront par ailleurs renforcer l’offre de soutien psychologique de l’ensemble de la population, à travers le financement de deux mesures phares :
- Le fonds d’innovation organisationnelle en psychiatrie est abondé de 20 millions d’euros supplémentaires, soit le doublement de sa dotation en 2020.

76 projets seront ainsi financés, portant notamment sur la mise en œuvre de parcours de soins favorisant la proximité et les articulations avec les acteurs de la ville et du médico-social, sur le développement ou le renforcement de la télémédecine au service des patients et des professionnels, sur l’amélioration de l’accès aux soins somatiques, du repérage et de la prise en charge précoces, ou encore sur la prévention et la gestion des situations de crise et d’urgence. Une attention particulière a été apportée aux projets élaborés au sein des projets territoriaux de santé mentale.

- Dans la cadre du Ségur de la santé, 160 postes de psychologues seront créés au sein des Centres Médico-Psychologiques (CMP) afin d’assurer de nombreuses interventions en articulation avec les acteurs de l’hôpital, du médico-social, du social, et de la ville. Cette enveloppe de 9,6 millions d’euros pourra également permettre de renforcer les centres de psychotraumatisme dans les territoires qui le nécessitent ainsi que les structures infanto-juvéniles.

Enfin, les démarches «d’aller-vers» les personnes en situation de détresse psychique sera fortement développé grâce au renforcement des équipes mobiles psychiatrie précarité (EMPP) à hauteur de 10 millions, comme annoncé lors du Ségur de la santé. Ce soutien permettra un repérage et une prise en charge plus rapides des personnes en souffrance, notamment à la rue et en centre d’hébergement ou encore en accueils de jour.


À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.