L'AP-HP ouvre des unités de psychiatrie périnatale dans trois maternités

L'AP-HP ouvre des unités de psychiatrie périnatale dans trois maternités

@pixabay

Les hôpitaux parisiens Pitié-Salpêtrière, Tenon et Armand-Trousseau se dotent d'une unité de psychiatrie périnatale avec le soutien de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Cette démarche répond au besoin de renforcer les soins en psychiatrie à destination des mères et des enfants.

« Il s’agit d’une structure pilote sans équivalent à l’échelle nationale », indique l'AP-HP qui souhaite réduire les situations d'urgence et de crise en Île-de-France, 20 à 30% des situations mère-enfant à haut risque psychosocial y étant recensées.

Un double axe d'exercices

Cette nouvelle unité comprendra deux pôles d'activités distincts. D'un côté, une psychiatrie périnatale assurée par un psychiatre adulte ainsi qu'un pédopsychiatre, dans chaque maternité. Ce binôme proposera des consultations spécialisées ainsi qu'une liaison entre les services des suites de couches, grossesses pathologiques, néonatologie et réanimation néonatale. De l'autre, un centre médico-psychologique dédié à la petite enfance ainsi qu'à la parentalité, à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Ce pôle sera doté d'une « équipe mobile d’intervention précoce permettant de prendre en charge rapidement les situations de post-couches à risque psychiatrique ou psychosocial avéré », détaille l'AP-HP qui annonce aussi la création d'un « groupe de psychothérapie métacognition en périnatalité » et un « groupe père », à la Pitié-Salpêtrière, dès novembre 2021. Ces différentes unités permettront d'établir une prise en charge de la mère, et de son bébé, de la grossesse jusqu'aux trois ans de l'enfant.

Une recherche interdisciplinaire

Tous les 15 jours, une équipe médicale inter-sites de psychiatres et de pédopsychiatres se réunira afin de discuter des situations complexes, « d'élaborer une politique de formation concertée pour l'ensemble des acteurs et d'organiser un recueil de l'activité » , détaille l'AP-HP. Ces réunions ont aussi pour but de promouvoir une dimension académique. Le CHU francilien souhaite ainsi développer des projets de recherche transdisciplinaires alliant la pédopsychiatrie, celle pour les adultes ainsi que la gynécologie-obstétrique.

Pour en savoir plus : Création d'une unité psychiatrie périnatale pour les hôpitaux Pitié-Salpêtrière, Tenon & Trousseau

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.