Combattre la douleur à l'hôpital de Rambouillet...

@pixabay

Pour mieux comprendre le traitement de la douleur et ce qu'est l'algologie, Réseau Hôpital & GHT est allé à la rencontre du Dr Véronique Francini, cheffe de service du Centre d'évaluation et de traitement de la douleur (CETD) au centre hospitalier de Rambouillet.

Objectif : traiter et mettre à distance la douleur

« Quand tous les jours, jour et nuit, le patient est envahi par la douleur, il n'est plus un individu à part entière, c'est un douleureux et après un individu », observe le Dr Véronique Francini pour expliquer toute l'ampleur de sa mission.

La prise en charge commence par la localisation et l'évaluation de cette douleur par stimulation magnétique transcrânienne (TMS). Puis est mise en place une série de traitements thérapeutiques et d'approches alternatives complémentaires. « Les terminaisons nerveuses renseignent de la mémoire-douleur et de l'information-douleur. Grâce à cela, nous allons pouvoir appliquer des produits comme des dérivés de piment de Cayenne ou faire des séances de mésothérapie », explique la cheffe de service du Centre d'évaluation et de traitement de la douleur (CETD) de hôpital de Rambouillet. 

Des approches psychocorporelles ont également été développées : des séances de relaxation, sophrologie, hypnose avec la possibilité d'apprendre l'autohypnose. L'objectif de cette démarche est de mettre à distance les moments où cette douleur est envahissante, afin de mieux la dissocier.

Numérique et crise sanitaire

« Nous avions développé le numérique bien avant l'arrivée de la pandémie, remarque l'algologue. Les structures d'évaluation et de traitement de la douleur étant peu nombreuses en France, les CETD ont donc développé des outils digitaux comme des messageries instantanées, puisque que 80% des patients communiquent avec ce type d'outils». Elle précise aussi qu'une ébauche de téléconsultation était déjà en place au CH de Rambouillet. « Un patient, de centre de douleur, peut venir 7 à 10 par mois. Parfois, il a besoin d'un ajustement, de réponses à ses questions, une réaction à une application de produit qui l'inquiète... », détaille-t-elle. Hors de question pour le patient d'avoir à se déplacer à chaque contrariété.

Cette logique s'est amplifiée avec la crise sanitaire. « Nos patients ont pris le goût et l'habitude de pouvoir communiquer en visio. Je pense que de nombreux patients ont tenu psychologiquement grâce aux nombreuses heures avec notre psychologue et notre médecin psychiatre », raconte-t-elle. La pandémie a même conduit à la fermeture du service pendant trois mois et demie. L'outil numérique est devenu d'autant plus essentiel pour les personnes en souffrance. Le Dr Véronique Francini précise toutefois que « les patients sont quand même très contents de revenir en consultation, de pouvoir revoir et interagir avec l'équipe ».

A savoir
- Douleurs chroniques : aussi appelées "rebelles", ainsi désigne-t-on des douleurs persistant depuis plus de 3 à 6 mois.
- CETD : Centre d'évaluation et de traitement de la douleur. Il existe 31 CETD en France, dont 4  en région parisienne. 
- RTMS : la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) est une technique de stimulation cérébrale par application d'une impulsion magnétique brève très focalisée en un point du crâne.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.