Le CH de Troyes, prêt à prendre en charge tous les patients, de manière graduée et en toute sécurité!

Alors que le pays entre en phase de déconfinement progressif, le CH de Troyes s'organise pour une reprise de l'activité habituelle tout en maintenant un haut niveau de vigilance sur le risque Covid-19. Des mesures de protection adaptées à ce nouveau contexte sont en place pour accueillir et soigner au mieux en toute sécurité tous les patients quelle que soit leur pathologie.

«Pour faire face à la crise sanitaire Covid-19, le CH de Troyes s’est profondément réorganisé pour prendre en charge les patients atteints en assurant toujours, même au plus fort de la crise, les soins urgents à la population. Que ce soit sur le site de l’hôpital où en coopération avec les cliniques troyennes et en lien avec l’ensemble des acteurs de santé du territoire. Que ce soit en présentiel ou en téléconsultations. Que ce soit pour l’activité de médecine, de chirurgie ou d’obstétrique. Nous avons toujours été là pour soigner les aubois en toute sécurité et sans perte de chances», assure la direction de l'hôpital dans son communiqué.

Un élargissement progressif de l’activité de soins hors Covid-19

En tout état de cause, le déconfinement progressif de la population marque un tournant majeur dans l’organisation du CH de Troyes. Trois types d’activités sont amenés à cohabiter aujourd'hui:  

- l’activité urgente et les soins indispensables, qui n’ont  jamais  été  interrompus : patients nécessitant une prise en charge immédiate ou une  continuité des soins pour éviter toute perte de chance (affection de longue  durée, maladie chronique,…) que ce soit en médecine, en chirurgie, en  obstétrique.

 - l’activité de semi-urgence: patients nécessitant une prise en charge rapide, ne pouvant pas ou plus être reportée. Sera donc priorisé ce qui avait dû être reporté en raison de la crise sanitaire.

 - la reprise d’une activité programmée habituelle pour l’ensemble des soins.  Le rythme et l’étendue dépendront de l’évolution de la situation sanitaire. 

Une réorganisation en appui

En application de cette stratégie, l’activité de consultations externes en présentiel a repris cette semaine (à 30%, 40% la semaine prochaine…) via les numéros habituels des secrétariats pour la prise de rendez-vous.

Concernant l’activité de chirurgie: l’organisation actuelle en collaboration avec les cliniques troyennes (urgences chirurgicales non transportables et urgences chirurgicales de patients atteints du Covid-19 réalisées au CH de Troyes, autres urgences chirurgicales réparties sur les deux cliniques) reste en place jusqu’à la fin mai. A partir de là, une reprise progressive de l’activité de chirurgie sur le site du CH de Troyes se mettra en place, en fixant la priorité à la carcinologie et au non reportable.

En hospitalisation: les capacités d’hospitalisation Covid-19 se sont adaptées au  nombre de patients actuellement atteints et nécessitant hospitalisation, qui est  en baisse. Il y a actuellement 26 lits d’unité spécialisée Covid-19 opérationnels  au CH de Troyes hors réanimation (sur les 1027 lits et places au total, chiffres  2018, que compte habituellement l'établissement). «Nous demeurons  vigilants et pourront réaugmenter nos capacités si besoin. Mais nous pouvons  aujourd’hui  progressivement  rouvrir  certains  secteurs  d’hospitalisation  qui  avaient été transformés durant le cœur de la crise sanitaire», précise le communiqué.

Aux urgences, l’activité de la maison médicale de garde le soir a également repris.  Des soins en parfaite sécurité grâce au maintien d’un haut niveau de vigilance et à une adaptation au nouveau contexte, assure Votre sécurité est assurée grâce à des protocoles sanitaires stricts (équipements de protection, gestes barrières, hygiène des locaux, limitation des visites,…) établis par notre équipe des Hôpitaux Champagne Sud spécialisée en hygiène hospitalière, unique dans notre département.

Un accueil et des accès sécurisés

Un premier point d'entrée rue abbé Velut, donnant sur le nouveau bâtiment, permet l’accès aux consultations de médecine et de chirurgie, le second, avenue des Lombards donne accès aux urgences, au bâtiment  Mère et Enfant, à la pharmacie à usage intérieur, au service mortuaire...

A ces deux points, un accueil humain et sécurisé est en place, en partenariat avec la Protection Civile de l’Aube, pour permettre aux usagers de pénétrer dans l’hôpital sur présentation d’un justificatif de rendez-vous ou d’une autorisation de visite, et de s’assurer du respect et/ou de rappeler les gestes barrières et les mesures de protection à appliquer.

A l’intérieur des bâtiments, une signalétique, un aménagement et un  équipement des locaux adapté est mis en place pour continuer de garantir la distanciation physique et les principes de précaution en  terme d’hygiène.

Des possibilités de stationnement facilitées

Pour ce qui est du stationnement, plusieurs parkings publics sont accessibles. Le parking  Gilbert-Bozon,  situé  avenue  des  Lombards,  est  complètement gratuit. Le parking Jean-Schiffer, situé rue Abbé Velut, est gratuit pour deux heures en journée et à partir de 19h ainsi que le dimanche et les jours fériés.

Un engagement commun, usagers et professionnels hospitaliers

« C’est ensemble que nous avons fait reculer l’épidémie. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons garantir la sécurité collective!», affirme la direction de l’établissement, invitant les usagers à respecter des "engagements mutuels" pour la sécurité de tous. A savoir: toutes les visites aux personnes hospitalisées demeurent suspendues sauf pour de rares exceptions sur décision médicale et dans des situations exceptionnelles déjà en vigueur (néonatalogie, pédiatrie, salle d’accouchement, maternité, fin de vie). Par ailleurs, seule la personne soignée peut accéder aux locaux hospitaliers hormis des situations exceptionnelles (accompagnement d’un mineur, accompagnement d’une personne ne pouvant  se déplacer seule et limité à 1 accompagnent). Ces règles sont  amenées  à  évoluer  selon  les  recommandations gouvernementales et l’évolution de la situation sanitaire. « Ainsi, les prise en charge Covid-19 restent compartimentées et sécurisées (en hospitalisation, aux urgences, en imagerie,..): il n’y a pas de risque de transmissions du virus entre les patients», souligne la direction du CH de Troyes.

L'actu du GHT

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.