A Troyes, des poupées d'empathie pour les résidents atteints d'Alzheimer

@CHTroyes

Depuis plusieurs années, les équipes du Domaine de Nazareth et de l’unité de soins de longue durée de l’hôpital Simone Veil travaillent avec un outil peu commun : la poupée d’empathie. La thérapie de la poupée est une approche non-médicamenteuse qui consiste à stimuler l’empathie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Fort de cette expérience, notre établissement a répondu à un appel au don réalisé par le Crédit Agricole et obtenu les fonds pour acquérir 16 nouvelles poupées d’empathie. A cette occasion, une cérémonie de remise de dons est organisée le2 septembre 2020 en présence de Philippe Blua, Directeur général des Hôpitaux Champagne Sud, Didier Renard, Président de la caisse locale Crédit Agricole de Pont Sainte Marie et Sébastien Fèvre, Directeur de l’agence Crédit Agricole de Pont Sainte Marie

A propos de la maladie d’Alzheimer 

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui se caractérise par la perte progressive de la mémoire et le déclin de certaines fonctions intellectuelles - telles que le langage ou la mobilité - ce qui peut causer d’importantes répercussions sur la vie quotidienne des résidents. Toutefois, la mémoire affective, comme l’émotion ou la capacité à entrer en relation avec l’autre, demeurent.

A quoi ressemblent les poupées d’empathie ?

Ces poupons de chiffon aux traits doux et aux visages volontairement non-réalistes, captent le regard des résidents et leur procurent une émotion positive. Leur taille et leur poids se rapproche le plus possible de ceux d’un nourrisson, et leur texture douce favorise le toucher et le calinage.

Améliorer la prise en soins 

Ces poupées d’empathie sont devenues d’une grande aide pour les soignants, car elles permettent de soulager le stress et la peur des personnes âgées. Utilisées au quotidien lors des soins, elles instaurent un climat de confiance et de bien-être, et désamorcent certains comportements agressifs : elles permettent de limiter les traitements thérapeutiques et d'éviter le recours à la contention physique. Elles favorisent le maintien de l’autonomie, et encouragent le développement de leur instinct de protection jusqu’alors oublié, en leur rappelant leurs enfants ou petits-enfants. Parfois, elle permet de combler un manque affectif. Prenons l’exemple d’un résident du Domaine de Nazareth pour qui la poupée d’empathie est particulièrement bénéfique, car elle éveille en lui les souvenirs de sa carrière dans l’éducation.

Il faut noter que la poupée d’empathie n’est pas là pour infantiliser les résidents, mais bien pour les stimuler et les rassurer. Les familles remarquent rapidement l’effet positif des poupées sur leur proches. Certaines familles ont même décidé de leur offrir une poupée individuelle, car elle leur permet aussi de mieux communiquer avec le résident.

Tous nos remerciements à la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement (CASD) et à la Caisse régionale Crédit Agricole Champagne-Bourgogne pour leur don de 10 000€ ayant permis l’acquisition de 16 poupées d’empathie.

À lire aussi

L'actu du GHT

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.