La téléréadaptation cardiaque va être expérimentée durant 42 mois

La téléréadaptation cardiaque va être expérimentée durant 42 mois

@pixabay

Un arrêté publié le 28 juillet au Journal officiel (JO) détaille les modalités du projet Walk hop, qui propose une réadaptation cardiaque à domicile grâce à la télémédecine.

L'objectif de l'expérimentation Walk hop, autorisée par arrêté pour 42 mois, est de proposer aux patients atteints d'un syndrome coronarien aigu un programme de réadaptation en dehors des Services de SSR grâce à la solution de télémédecine Ensweet

A l'heure actuelle, nombre de ces patients sont exclus des centres en raison de difficultés de déplacement ou encore de problématiques sociales ou socio-professionnelles. D'où l'intérêt de proposer des réadaptateurs cardiovasculaires déclinant les différents aspects de la réadaptation cardiaque : « réentrainement physique, actualisation des traitements médicamenteux, éducation thérapeutique, correction des facteurs de risque, préparation à la phase III et à la reprise de l'activité professionnelle, soutien psychologique ». Walk hop vise également à faciliter la relation entre les acteurs hospitaliers et ceux du secteur libéral, tout en ayant un impact médico-économique positif.

Huit centres 

L’expérimentation, de portée nationale, est prévue dans huit centres* de réadaptation, qui incluront 3 200 patients, soit une quinzaine par mois et par centre. Lorsque le patient sera en mesure de débuter son programme, un praticien l'éduquera à l'utilisation d'une application mobile et d'objets connectés. Le patient pourra également accéder à une foire aux questions ainsi qu'à une assistance téléphonique depuis son domicile.

Retenons toutefois que le cardiologue est le seul à décider du lieu de réadaptation de son patient en fonction notamment de l'aptitude de ce dernier à utiliser les outils nécessaires (cardiofréquencemètre, tablette...).

La solution Ensweet, qui intègre une série de tests afin de valider l'utilisation des dispositifs par les patients et par les professionnels, comprend aussi une application-patient connectée à un capteur de fréquence cardiaque ; un accès sécurisé ; un module de coordination interne des équipes de réadaptation ; un module de coordination médecine-chirurgie-obstétrique (MCO)-SSR pour anticiper une éventuelle admission ; une messagerie sécurisée intégrée ou encore des modules de visioconférences.

Pour en savoir plus : Walk Hop, Télé-réadaptation cardiaque un nouveau mode de réadaptation cardiaque hors les murs des SSR 

* Maurice-Delort à Vic-sur-Cère (Cantal) ; Durtol du GHT Allier-Puy de Dôme (Puy-de-Dôme) ; le Centre de réadaptation cardio-respiratoire de la Loire (Loire) ; l'Hôpital Machecoul (Loire-Atlantique) ; l'Hôpital Corentin-Celton à Issy-les-Moulineaux (AP-HP, Hauts-de-Seine) ; le centre de réadaptation Les Hautois à Oignies (Pas-de-Calais) ; la Clinique La Mitterie à Lomme (Nord) ; Les Capucins à Angers (Maine-et-Loire).

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.