Reconstruction du sein par lambeau abdominal (DIEP) :  une première au CH de Valenciennes

Le mercredi 25 juillet, le Dr Amandine Bonte et son équipe ont réalisé la première intervention de reconstruction mammaire par la technique DIEP au CH de Valenciennes

L’unité de chirurgie plastique du CH de Valenciennes a initié avec succès cette technique de reconstruction du sein réalisée à partir de peau et de graisses prélevées au niveau de l'abdomen: le Deep Inferior Epigastric Perforator (DIEP). La première intervention du genre a été réalisée le 25 juillet. Une microchirurgie de pointe rendue possible grâce à une équipe pluridisciplinaire expérimentée et spécialement formée. 

La reconstruction mammaire fait partie intégrante de la prise en charge du cancer du sein. De nombreuses femmes y ont recours, en particulier après une ablation. Le sein est reconstruit par la mise en place d'une prothèse (implant mammaire) ou l'utilisation de tissus provenant d'autres parties du corps (lambeau).

Un résultat naturel et aucun risque de rejet

Cette nouvelle technique offre dans ce contexte plusieurs avantages. Le résultat est naturel et les risques de rejet inexistants car ne sont utilisés que les propres tissus de la patiente, il n’y a ni prothèse ni prélèvement de muscle. Ce type de chirurgie reconstructive, stable dans le temps, permet à la fois de reconstruire un volume important et de bénéficier d’un ventre plus plat.

Une équipe spécialement formée

La technique nécessite pour ce faire les compétences d’une double équipe de chirurgiens plasticiens expérimentés en microchirurgie et d’une équipe médicale et paramédicale spécialement formée. C’est dans ce cadre que le Docteur Pierre‐Elliott Gabert rejoindra l’équipe de chirurgie plastique du Dr. Amandine Bonte en novembre. Le CH de Valenciennes réunit ainsi toutes les conditions requises pour une prise en charge optimale des patientes atteintes d’un cancer du sein souhaitant bénéficier d’une reconstruction mammaire.

À lire aussi