L'hospitalisation à domicile gagne du terrain

L'hospitalisation à domicile progresse en 2017 @pixabay

Selon le rapport annuel de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) qui fait référence aux résultats 2017 de la statistique annuelle des établissements de santé (SAE), le nombre de catégories "classiques" d'établissement diminue tandis que l’hospitalisation à domicile poursuit sa progression.

En 2017, le paysage hospitalier français a évolué. Comme le note la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), il se compose désormais de 3 044 structures, dont 1 363 hôpitaux publics, 680 établissements privés à but non lucratif et 1 001 cliniques privées. Pour des capacités d’accueil de 400 000 lits en hospitalisation complète et 75 000 places à temps partiel (sans nuitée). Le nombre de lits a ainsi baissé de 1,1% en 2017 alors que le nombre de places a lui progressé de 1%. La Drees relève également que la hausse du nombre de places est désormais plus forte en moyen séjour (+5,5 %) qu’en court séjour (+0,7 %).

drees

Si l’hospitalisation à domicile (HAD) représente une part encore modeste de l’offre de soins, la direction du ministère de la Santé relève qu'elle progresse chaque année : 17 400 patients peuvent aujourd'hui être pris en
charge simultanément en HAD sur le territoire. Ce mode d'hospitalisation représente 5,3 % des capacités de prise en charge en hospitalisation complète en court et moyen séjour (hors psychiatrie) en 2017, un chiffre qui n'était que de 2,1 % en 2006.

À lire aussi