"Tous unis pour notre santé", France Assos Santé dévoile son programme

"Tous unis pour notre santé", France Assos Santé dévoile son programme

@pixabay

 Le 11 janvier 2022, France Assos Santé - Union nationale des associations agréées du système de santé qui regroupe plus de 100 associations au niveau national et 900 au niveau régional – a interpellé les candidats à l’élection présidentielle avec son Programme « Tous unis pour notre santé ».

« Au sein du brouhaha politique et scientifique, il est temps de donner la parole aux usagers eux-mêmes », a exprimé Gérard Raymond, Président de France Assos Santé, le 11 janvier, lors de la présentation du programme « Tous unis pour notre santé ». Avant d’appeler de ses voeux « la refondation notre système de santé en passant d’une approche curative à une démarche de prévention et d’éducation à la santé ».
« Tous unis pour notre santé » regroupe vingt propositions concrètes – identifiées par des milliers de représentants des usagers issus des associations membres de France Assos Santé - articulées autour de la devise républicaine : Liberté, égalité, fraternité.

Liberté en santé

Au chapitre de la liberté, France Assos Santé appelle par exemple à « développer les bonnes pratiques des professionnels de santé en recueillant l’avis des patients sur la qualité et la continuité des soins, les parcours de soins (médecin traitant, examens médicaux..), les prescriptions (effets indésirables…) ou encore le comportement des professionnels de santé (écoute, compréhension, explications). » Autre proposition forte : privilégier une rémunération des professionnels de santé au forfait plutôt qu’à l’acte, accompagnée d’une évaluation, pour favoriser l’accès aux soins de qualité et lutter contre les soins inutiles. Le Président Raymond Raymond a toutefois pris la précaution d’affirmer que la rémunération au forfait ne remettait pas en question la tarification à l’activité (T2A).

Egalité en santé

C’est sans doute en matière d’égalité que les propositions sont les plus ambitieuses. France Assos Santé appelle ainsi à « instaurer un régime unique de sécurité sociale qui prenne en charge à 100% toutes les dépenses de santé, sans diminution du panier de soins et avec suppression des dépassements d’honoraires ». « La priorité est d’homogénéiser l’ensemble des régimes de sécurité sociale car il existe à ce jour 47 régimes spéciaux. Il n’est pas question de supprimer les complémentaires santé. Il faut en revanche remettre à plat leurs champs de compétences », a commenté le Président de France Assos Santé.
Pour garantir à chacun l’accès aux soins et leur continuité en proximité, 24h/24, l’Union appelle aussi à réguler la répartition des professionnels de santé sur l’ensemble du territoire par une contrainte d’installation dans les zones sous-dotées, en fonction des besoins de la population. Démentant vouloir revenir sur la liberté d’installation des médecins, Gérard Raymond a appelé à une réflexion collective avec les citoyens et les élus locaux sur le sujet.

Fraternité en santé

L’instauration d’un « référent parcours » pour accompagner les personnes dont les parcours de vie et de santé sont particulièrement complexes, représente une autre proposition forte de « Tous unis pour notre santé ». Chargé d’assurer le lien et la coordination avec les professionnels de santé et du social, le patient et ses proches, ce « référent parcours » pourrait être un professionnel de santé ou un patient partenaire.
« Les Groupements hospitaliers de territoire (GHT) avaient pour mission d’améliorer les parcours de soins. Ce fut le cas dans certaines régions, pas dans d’autres », a souligné pour sa part Claude Rambaud, vice-présidente de France Assos Santé.
Retenons également l’appel à développer les usages du numérique en santé. « Nous devons nous saisir de ce sujet et faire par exemple de « mon espace santé » un outil pour créer du lien avec l’équipe soignante et améliorer le parcours de santé et la qualité de la prise en charge », a conclu Gérard Raymond.

Les 20 propositions

Liberté en santé

Liberté par l’éducation pour des choix éclairés
- Permettre à chacun dès le plus jeune âge d’adopter les bonnes pratiques pour entretenir son capital santé.
- Lutter contre les fausses informations et donner à chacun la possibilité de se faire sa propre opinion sur les sujets de santé.
- Rendre chacun acteur de sa santé, notamment en élargissant l’étiquetage Nutriscore à tous les produits (risques et bénéfices).
- Instaurer une taxe « santé » sur les produits nocifs pour la santé afin de permettre de diminuer leur consommation, en mettant notamment en place pour l’alcool un prix minimum par unité.
Liberté de participer
- Développer les bonnes pratiques des professionnels de santé en recueillant l’avis des patients sur la qualité et continuité des soins, les parcours de soins (médecin traitant, examens médicaux..), les prescriptions (effets indésirables…) le comportement des professionnels de santé (écoute, compréhension, explications).
- Evaluer les effets des politiques publiques sur la santé de la population (habitat, énergie, transports, urbanisme, environnement…) et les rendre publics afin que chacun puisse agir.
Liberté d’accès en responsabilité
- Offrir des consultations de prévention gratuites en santé physique et mentale aux moments clés de la vie pour prévenir les risques de santé spécifiques à chaque personne.
- Privilégier une rémunération des professionnels de santé au forfait plutôt qu’à l’acte, accompagnée d’une évaluation, pour favoriser l’accès aux soins de qualité et lutter contre les soins inutiles.

Egalité en santé

Egalité des droits
- Instaurer un régime unique de sécurité sociale qui prenne en charge à 100% toutes les dépenses de santé, sans diminution du panier de soins et avec suppression des dépassements d’honoraires.
Egalité des territoires
- Garantir à chacun l’accès aux soins et la continuité des soins en proximité, 24h/24, sur tout le territoire, en développant de nouveaux lieux de santé pluridisciplinaires : installation et collaboration de médecins généralistes et spécialistes, d’infirmières, de kinésithérapeutes, de dentistes…
- Réguler la répartition de tous les professionnels de santé sur l’ensemble du territoire par une contrainte d’installation dans les zones sous-dotées, en fonction des besoins de la population.
- Développer et garantir les moyens de l’hôpital public pour qu’il puisse assurer l’ensemble de ses missions : l’accès et la continuité des soins pour tous, l’accompagnement, la prévention, la formation, la recherche et l’enseignement.
Egalité d’accès
- Lutter contre les pénuries de médicaments en favorisant le développement de la fabrication en France et dans l’Union Européenne ; en passant de 2 à 4 mois de couverture des besoins pour les médicaments à intérêt thérapeutique majeur et en veillant au respect de l’obligation des laboratoires pharmaceutiques de constituer des stocks de sécurité.
- Garantir à chacun l’accès à une offre de soins palliatifs sur l’ensemble du territoire, quel que soit le lieu de vie (domicile, EHPAD, hôpital).

Fraternité en santé

Fraternité dans les parcours
- Instaurer un « référent parcours » pour accompagner les personnes dont les parcours de vie et de santé sont particulièrement complexes et qui pourrait assurer le lien et la coordination avec les professionnels de santé, les professionnels du social, le patient et ses proches.
- Développer l’intervention de patients partenaires auprès des personnes malades dans les services de santé (facultés, établissements de santé, recherche etc.), en partenariat avec les professionnels de santé et dans un cadre sécurisé (formation, évaluation).
Fraternité entre générations
- Garantir par un financement solidaire la prise en charge de la limitation d’autonomie quels que soient l’âge et le lieu de vie.
- Rapprocher les professionnels de santé des populations éloignées des soins et/ou à mobilité réduite en généralisant les permanences médicales et les équipes de soins mobiles.
Fraternité d’accès
- Développer les usages du numérique en santé et proposer un accompagnement humain à l’utilisation des outils numériques ainsi qu’une alternative physique systématique pour faciliter l’accès à tous les services de santé (sécurité sociale, hôpitaux, lieux de soins…).
- Favoriser l’accès rapide à l’innovation thérapeutique en permettant aux patients de bénéficier de traitements appropriés en toute sécurité.

 

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.