Plan santé : les réactions à chaud !

Frédéric Valletoux, le Pr Jean Sibilia, Frédéric Boiron et le Dr Patrick Pelloux répondent aux questions de "Réseau, Hôpital & GHT"

Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, le Pr Jean Sibilia, président de la conférence des doyens de médecine, Frédéric Boiron, directeur général du CHU de Lille, président de l'Association nationale des directrices et des directeurs d’hôpital (ADH), Patrick Pelloux, président de l'association des Médecins Urgentistes de France assistaient au discours du Président. Ils ont livré leurs premières impressions au micro de Réseau Hôpital & GHT

Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, a été sensible à l'appel à la coopération entre tous les acteurs et à l'invitation faite à la médecine libérale de s'organiser le soir pour participer à la prise en charge des urgences.

Le Pr Jean Sibilia, président de la conférence des doyens de médecine, retient la volonté du Président de mettre fin aux clivages, d'encourager l'exercice pluri-professionnel, la meilleure organisation des soins non programmés et surtout le projet de reformatage complet des études de santé, la disparition du numerus clausus, de la PACES, de l'ECN... un énorme travail de terrain.

Frédéric Boiron, directeur général du CHU de Lille, président de l'ADH, se réjouit que la santé soit reconnue aujourd'hui comme une préoccupation nationale. Du discours du Président, il retient la volonté de mieux coordonner les soins de proximité et de recours, spécialisés et hyperspécialisés, de désengorger les urgences et d'encourager le travail en réseau des professionnels de santé.

Enfin, Patrick Pelloux, président de l'association des Médecins Urgentistes de France se réjouit que le Présidence relance la permanence des soins des médecins de ville entre 20 heures et 22 heures mais regrette l’absence de la psychiatrie dans le plan santé.

À lire aussi