Le syndicat Jeunes Médecins regrette « un dialogue de sourds »

Le syndicat Jeunes Médecins regrette « un dialogue de sourds »

Reçu le vendredi 3 décembre, par le directeur de cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé et la DGOS pour faire un point de situation, le syndicat Jeunes Médecins déplore que ses propositions sur l'hôpital ne soient toujours pas entendues.

«Lors de ce rendez-vous, nous avons à nouveau fait part de l’absence de dialogue social et de concertation qui règne depuis des mois, de la gestion désastreuse de la Covid-19, du climat délétère qui existe entre le ministère, ses instances et les organisations syndicales qui ne permettent pas une vraie réflexion de fond sur l’avenir de l’hôpital et l’ensemble de la profession médicale et de la volonté du ministère de nous marginaliser alors que nous représentons plus de 4000 adhérents», s'insurge le syndicat dans son communiqué du 7 décembre.

Ses représentants, qui a, à cette occasion, ont présenté une nouvelle fois leurs  «propositions pour rendre l’hôpital plus attractif», regrettent que le gouvernement ne veuille toujours pas s’en emparer. «Au lieu de cela, nous nous sommes heurtés à un véritable dialogue de sourds et un auto satisfecit de la part du directeur de cabinet de monsieur Olivier Véran sur les accords du Ségur de la santé et une DGOS en demande de solutions à court terme pour éteindre le feu!»

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.