Couches pour bébés : la maternité de la Rochelle s'engage pour la sécurité de ses nouveau-nés

L'ANSES alerte sur certains produits dans la composition des couches pour bébés

Anticipant l'avis de l'ANSES sur un possible risque sanitaire la maternité Pernelle Aufrédy annonce qu'elle a officialisé son changement de marché pour les couches jetables le 15 janvier 2019.

Les maternités de La Rochelle et Rochefort ont officialisé un nouveau marché le 15 janvier dernier, pour des couches intégralement fabriquées en France, en tête de classement (Revue n°540) en termes de performances et de composition, sans aucun parfum, lotion, latex, petrolatum, paraffine ou autre additif chimique. «Des analyses récentes ont confirmé l’absence de phtalates, d'Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques, de composés organostanniques, pesticides et allergènes», précise le communiqué. Une décision bien inspirée alors qu'un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), publié ce 23 janvier 2019, conclut qu’un «risque sanitaire associé à la présence de certaines substances chimiques dans les couches pour bébés ne peut être exclu».

Avec le soutien de l’ARS Nouvelle Aquitaine

«La maternité s’inscrit dans la démarche de santé environnementale lancée par l’ARS Nouvelle Aquitaine qui vise à réduire l’exposition des femmes enceintes et des jeunes enfants aux perturbateurs endocriniens, explique la sage-femme coordinatrice à la maternité Pernelle Aufrédy. C’est pourquoi nous avons choisi de fournir aux parents pendant le séjour en maternité, des couches fabriquées en France pour lesquelles nous avons accès à la composition exhaustive et aux analyses toxicologiques détaillées. L’absence de résidus toxiques et des performances excellentes pendant les tests nous ont conforté dans notre choix.»

Les mamans et les bébé d'abord !

Soucieux de la prise en charge de ses parturientes et de leurs bébés, l’établissement a engagé en 2017, le projet «Santé environnementale» sous les recommandations de l’ARS Nouvelle Aquitaine et avec le soutien de l’agence PRIMUM NON NOCERE. Entre autres mesures décidées dans ce contexte, la boite rose contenant des échantillons de produits cosmétiques, remise en suite de couche a été supprimée et une alternative est en cours de réflexion. Des ateliers Nesting seront proposés aux futurs parents dès le 4 février grâce au financement de l’ARS dans le cadre de l’appel à projet «Santé environnementale en périnatalité et autour de la petite enfance». Les produits d’hygiène ECOCERT sont en cours de sélection et une procédure de nettoyage des jouets et des sols à la crèche a été mise en place et les biberons en verre remplacent le plastique.

Un ensemble d'actions éco-responsables

Plus largement, dans le cadre de son projet de Santé Environnementale, le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a engagé ces dernières années des actions en lien avec le développement durable tels que le raccordement aux chaufferies bois pour l’alimentation de ses établissements, un partenariat pour le recyclage et la valorisation des déchets, la mise en place du tri dans les selfs du personnel, la création d’un COPIL Développement durable...
La maternité Pernelle Aufrédy du Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a enregistré la naissance de 2101 bébés en 2018, en lien avec la fermeture de la maternité privée. Ce sont 1196 bébés qui ont aussi été accueillis à la maternité de Rochefort.

A lire aussiSubstances chimiques dans les couches pour bébés : le Gouvernement demande de prendre des mesures

À lire aussi