Vaccination anti-covid : objectif 2e injection au GHT de l'Artois

Vaccination anti-covid : objectif 2e injection au GHT de l'Artois

Faisant face à une progression contrôlée des patients COVID hospitalisés, le GHT de l'Artois a pu reprendre une bonne part de ses activités de soins programmées et entame le deuxième temps de sa première campagne vaccinale.

Mercredi 3 février, 33 patients étaient hospitalisés pour COVID à l'hôpital de Lens, 24 à celui de Béthune Beuvry (dont 8 en soins intensifs sur l'ensemble). 9 personnes Covid + étaient également prises en charge au centre hospitalier de Hénin Beaumont, essentiellement dans les services de gériatrie où un cluster a été identifié. "Une situation toutefois moins alarmante que début décembre, période où l'on comptait juqu'à 200 patients hospitalisés", relativise Bruno Donius, à la tête du GHT de l'Artois. "En réalité, nous ne sommes pas actuellement dans une 3e vague épidémique, mais encore dans la fin de la 2e vague, estime-t-il. Dans une situation à la croisée des chemins entre les avancées de la vaccination et la menace de la progression du variant anglais". En tout état de cause, cette baisse relative des prises en charge liées au virus, a permis aux établissements du GHT de reprendre leurs activités de soins programmées dans une large mesure et "pratiquement au même niveau qu'avant la 2e vague pour la chirurgie".

4107 personnes à revacciner

Deux centres de vaccination ont du reste étaient mis en place début 2021, respectivement au sein des hôpitaux de Lens et Béthune Beuvry, mobilisant en roulement une soixantaine de professionnels de santé et personnels d'accueil. 4107 premières injections y ont été délivrées depuis le 7 janvier. Soit 137 aux résidents d'EHPAD, 972 aux personnels hospitaliers, 772 aux professionnels de santé de ville et 2226 aux personnes de plus de 75 ans et aux populations "fragiles" sur le territoire du GHT.

Le 3 février, plus de 350 personnes avaient bénéficié d'une deuxième injection, initiant le deuxième temps de cette campagne vaccinale. L'enjeu étant de réaliser l'administration de la deuxième dose aux premiers vaccinés dans le délai recommandé entre 21 et 28 jours. Les prochaines premières injections ne seront pas programmées, quant à elles, avant début mars.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.