CoVaction, le dispositif de prévention et de suivi Covid-19 Haut-Savoyard

@CoVaction

Très tôt concernés par la gestion de la Covid-19 avec les clusters des Contamines Mont-Joie, puis de la Balme-de-Sillingy, les professionnels de santé de Haute-Savoie ont su s’organiser et travailler ensemble pour apporter une réponse efficace et coordonnée à cette épidémie.

Ensemble, dans le cadre des politiques publiques menées par l’ARS, la CPAM et la Préfecture, ils ont accompagné le déconfinement et la reprise progressive des activités de soins courants. Même si l’épidémie semble maîtrisée, il n’en demeure pas moins que le virus continue de circuler appelant la population en général et les professionnels de santé en particulier à une extrême vigilance. C’est dans ce contexte, sur proposition du Centre Hospitalier Annecy Genevois (CHANGE) et du Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins, que les professionnels de santé de Haute-Savoie ont souhaité formaliser leur coopération au sein du dispositif CoVaction.

CoVaction est une initiative des professionnels de santé de Haute-Savoie qui s’inscrit en complément du dispositif national de « contact tracing », de gestion des clusters et d’isolement des cas positifs. Il organise l’intervention coordonnée de tous les professionnels de santé, chacun dans son rôle, au service de la population et de la lutte contre ce virus. Il permet aux médecins de disposer d’avis spécialisés et d’un logiciel d’aide à la décision reposant sur les protocoles établis par les équipes d’infectiologues des deux Groupements Hospitaliers de Territoire de Haute-Savoie.
Ce dispositif intègre également des outils de veille sur l’évolution de la situation qui permet d’agir rapidement en cas de reprise localisée de l’épidémie. Il comporte enfin une dimension de prévention et d’accompagnement des populations.
Ainsi, le dispositif CoVaction a vocation à prévenir, maintenir la vigilance, permettre une grande réactivité lorsque de nouveaux cas sont détectés et coordonner la prise en charge de ces cas. Pour ce faire, le dispositif définit les objectifs et les responsabilités selon sept étapes.

1- Organiser la vigilance en mobilisant la population

Le dispositif CoVaction entend développer la communication à destination de la population grâce à la mobilisation des professionnels de santé et des institutions locales : Diffusion des « quotidiennes du CHANGE » au cours de la période de confinement 
Réalisation de flyers par la commune nouvelle d’Annecy avec l’appui des infectiologues du Centre HospitalierAnnecy Genevois (CHANGE) 
Réalisation de 5 clips sur les bonnes attitudes à adopter dans le quotidien (médecins généralistes / infectiologues du CHANGE)… 
Diffusion d’informations à destination de la population mises en ligne et communiquées à la presse par le CHAL et les établissements du GHT Léman Mont- Blanc
• Rendre chacun vigilant en cas de symptômes pour adopter les premiers gestes de précautions…

2- Détecter et orienter les cas suspects

Les partenaires de CoVaction s’engagent dans un travail de vigilance leur permettant d’identifier des cas suspects et de les orienter vers leur médecin traitant pour être rapidement dépistés, si nécessaire, et adopter tout de suite des mesures barrières pour protéger leur entourage.
Depuis plusieurs semaines grâce au travail entre infectiologues et professionnels de ville, sont engagés dans cette démarche : les médecins généralistes, les laboratoires de biologie médicale, les pharmaciens de ville, les infirmières libérales, les sages femmes, les kinésithérapeutes.
Ces professionnels de ville, qui constituent le premier maillage de l’offre de soins ont un rôle fondamental pour garantir la réactivité du système de santé face au risque Covid.

3- Prendre en charge les cas positifs en association avec les patients

Pour la prise en charge des cas positifs, les médecins de ville et hospitaliers bénéficient : 
- D’un outil informatique d’aide à la décision créé par le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins et le CHANGE à partir des protocoles des infectiologues du CHANGE et du CHAL, ce logiciel « CoVaction » est mis à disposition des professionnels à titre gracieux par le CDOM, l’URPS, le GHT Haute Savoie Pays de Gex et le GHT Léman Mont-Blanc ; 
- Des avis téléphoniques et par messagerie sécurisée des infectiologues du CHANGE et du GHT Léman Mont-Blanc.
Les patients sans médecins traitants sont orientés vers des praticiens volontaires, vers les médecins de la PDSA ou encore vers des centres Covid (ou cabinets identifiés) selon un protocole partagé au niveau du département et régulé par les hôpitaux ou le Centre 15.
Les publics précaires bénéficient de l’intervention des PASS.
En fonction de l’état de santé des patients et de la stratégie médicale adoptée, celui-ci est maintenu à son domicile (ou isolé dans une autre structure) avec un suivi par un médecin de ville, éventuellement en partenariat avec un infirmier libéral, ou hospitalisé dans un des établissements avec mise en place des mesures d’isolement adaptées.
Les médecins réalisent le recueil des premières informations nécessaires à la réalisation du « contact tracing » par la CPAM.
Les patients entrant dans ce dispositif sont informés du partage d’informations médicales au sein de l’équipe les prenant en charge (médecins traitants ou hospitaliers, biologistes, infectiologues).

4- Isoler et accompagner les cas positifs

Le médecin traitant ou hospitalier détermine en accord avec le patient positif et avec l’appui éventuel des professionnels du dispositif CoVaction la stratégie d’isolement et les gestes barrières à mettre en place en cas de maintien à domicile.
En cas de difficultés sociales ou d’impossibilité de procéder à un isolement correct à domicile du patient positif, le médecin traitant peut inciter celui-ci à prendre contact avec la Cellule Locale d’Appui à l’Isolement gérée par les services de la Préfecture et du Conseil Départemental. Celle-ci peut notamment proposer des services permettant l’isolement à domicile (ex. portage de repas) ou l’accès à un lieu d’hébergement préservant la famille ou l’entourage du patient.*

5- Réaliser le « contact tracing » 

Sur la base des informations remontées par les médecins via AMELI Pro pour les libéraux et par messagerie sécurisée pour les hospitaliers, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie engage le « contact tracing » :
- Appel des patients positifs ; 
- Recensement des cas contacts ; 
- Evaluation des risques ; 
- Appel des cas contacts pour les inviter à se faire dépister et à suivre dans l’attente des résultats les mesures barrières pour protéger leur entourage.
La CPAM dispose également des résultats de biologie pour les patients positifs via le logiciel SIDEP.

6- Identifier les clusters et agir vite

La vigilance au sein du dispositif CoVaction est organisée ainsi : 
- Les médecins de CoVaction disposent des résultats de biologie des patients pris en charge
- La CPAM et l’ARS disposent des données issues des systèmes SIDEP, d’AMELI et des déclarations sécurisées des médecins hospitaliers 
- Une cartographie départementale de l’évolution des cas Covid est réalisée à partir de données pseudonymisées par le médecin DIM du CHANGE Lorsque des cas groupés sont identifiés, l’ARS est alertée pour coordonner la gestion de ces « clusters » : évaluation de la situation, identification des contacts potentiels, mise en place d’actions préventives, déclenchement d’opérations de dépistages, rendu des résultats et gestion des cas positifs.
Pour les dépistages, l’ARS s’appuie : 
- Sur les laboratoires de biologie de ville pour les situations en population générale 
- Sur le GHT Haute Savoie Pays de Gex et le GHT Léman Mont Blanc avec l’appui de la PMI et du SDIS pour les clusters en établissements (santé, médico-social et social)
Pour la stratégie d’isolement et de prise en charge, l’ARS bénéficie du soutien des infectiologues et des hygiénistes de CoVaction ainsi que de la Cellule Locale d’Appui à l’Isolement.

7- Coordonner la réponse en cas de reprise de l’épidémie

Les professionnels de santé du dispositif CoVaction organisent la vigilance par la tenue de conférences téléphoniques hebdomadaires, pour partager : 
- les données d’activité au niveau des cabinets de ville ; 
- les données d’activité du SAMU et des urgences ; 
- Le taux de prévalence d’infection Covid (évolution des cas positifs) ; 
- L’existence de clusters ; 
- Les données en hospitalisation…
En cas de signes de reprise de la circulation du virus, organisation concertée de la remontée du dispositif coordonné de prise en charge des patients Covid.

Cette organisation sans précédent du système de santé sur le territoire Haut-Savoyard permet de garantir une anticipation et une réactivité forte en cas de nouvelle vague afin de réguler la circulation du virus et d’assurer une prise en charge optimale des patients atteints du coronavirus.
L’expérience acquise avant cette crise et au cours de celle-ci en termes de coopérations entre professionnels de santé et entre institutions est une force en Haute-Savoie. Cette démarche préfigure ce que pourrait être une approche populationnelle de l’organisation d’un système de santé performant, intégrant un volet prévention et un volet social.

À lire aussi

L'actu du GHT

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.