Agnès Buzyn : « Lutter contre les multiples inégalités auxquelles peuvent être confrontés les patients et les professionnels de santé»

« Ma santé 2022 a été pensée pour lutter contre les multiples inégalités auxquelles peuvent être confrontés les patients et les professionnels». C'est en ces termes que la ministre des Solidarités et de la Santé a évoqué le déploiement du nouveau plan Santé lors de ses voeux à la presse mardi 22 janvier 2019. Elle en a en outre rappelé les priorités. A savoir : «Agir pour rendre les soins plus accessibles dans tous les territoires, garantir à chacun la qualité et la sécurité des soins qu’il reçoit, démocratiser la télémédecine et les outils de la e-santé, oeuvrer pour donner aux professionnels les conditions de travail qu’ils méritent».

Agnès Buzyn a du reste assuré que la réalisation de ces objectifs s'accompagnera d'un «effort de concertation constant» et tout particulièrement concernant le financement du système de santé (avec la remise du rapport de Jean-Marc Aubert), les mesures pour l’accès aux soins, et notamment le déploiement de postes de médecins dans les zones les plus fragiles, l'accompagnement de la psychiatrie, le soutien des parcours professionnels et les négociations conventionnelles engagées sur l’exercice coordonné et le déploiement des assistants médicaux.
Revenant précisément sur l’agenda de l’année 2019, la ministre a indiqué due celle-ci verra émerger des débats et des mesures nouvelles notamment sur la protection de l’enfance, la bioéthique, la dépendance et les retraites.


A lire pour en savoir plus :

"Les priorités 2019" du ministère des Solidarités et de la Santé

Ma Santé 2022 : "Les hôpitaux au cœur d'une offre de soins de proximité et de qualité"

À lire aussi