Directeurs d'hôpital: "nous sommes avant tout des femmes et des hommes de santé publique"

Vincent Prévoteau, président de l'ADH (@Betty Mamane RHGHT)

"Action collective et collectif en action": c'est autour de ce thème fédérateur que se sont déroulées les 28es Journées de l'Association des directrices et directeurs d'hôpital (ADH), ces 24 et 25 septembre au Parc Floral de Paris. Egalement accessible par webinar, l'événement a rassemblé les responsables hospitaliers dans un même esprit de solidarité pour affronter les défis à venir, à commencer par la nouvelle vague épidémique de COVID-19.

"L'action collective s'est illustrée par une réponse sans faille de l'hôpital public face à la crise sanitaire associant solidarité et réactivité", avance Vincent Prévoteau, le président de l'ADH et de revenir lors de son discours inaugural sur les trois piliers fédérateurs du management hospitalier. Le premier étant celui de ses valeurs fondatrices: l'égalité et la qualité de soins offertes aux patients. "Directeurs, médecins, soignants, nous formons la même chaîne de soins. Nous sommes tous des femmes et des hommes de santé publique". Et d'évoquer les deux autres piliers essentiels à cette mission: la force du "construire ensemble", dans le cadre d'une "gouvernance équilibrée" au plus près du terrain, et d'un véritable pouvoir d'action. A savoir, "disposer des moyens techniques et financiers nécessaires".Le président de l'ADH souligne à ce sujet les avancées obtenues dans le cadre du Ségur 2020 en termes budgétaires et celles attendues en termes de "simplification".

L'appel à une gouvernance équilibrée et à une simplicfication

"La crise sanitaire du printemps a démontré comment il est possible de réagir plus efficacement, en déréglementant quand cela s'est montré utile, ou en innovant". Et d'insister sur l'importance de placer le pouvoir de décision "entre les mains des bons décideurs au bon niveau". Vincent Prévoteau rappelle à cet effet l'intérêt de la prise en compte du Rapport Claris appelant un management de proximité associant services, pôles et établissement.

Le renforcement de l'action territoriale constitue selon lui, dans ce contexte, un point crucial, en octoyant notamment une plus grande capacité décisionnaire aux délégations départementales des ARS ainsi qu'aux groupements hospitaliers de territoire (GHT). "Parce qu'il est important de jouer collectif, insiste le président de l'ADH, et l'échelon territorial est un échelon d'action pour l'hôpital".

Le management en santé porteur d'innovation

Au diapason de ce discours, les intervenants se sont succédés durant ces deux journées pour tour à tour revenir sur les illustrations et les retours d'expériences de la "force du collectif", dans le cadre et au-delà de la crise sanitaire, en termes de gouvernance et d'efficacité à agir. Autant d'enseignements à tirer pour les responsables hospitaliers en devenir.

Pour Laurent Chambaud, le directeur de l'EHESP, le développement de l'innovation dans le management en santé doit se poursuivre et s'inscrire même au coeur de la recherche académique. Il se félicite à ce titre de la création prochaine d'une équipe "labellisée CNRS" dans ce domaine.

Un engagement perpétué

Les graines de directeurs, de la promotion EDH Nicole Girard-Mangin, espèrent quant à eux "être à la hauteur" de leurs "futures fonctions et de l'époque". Emmanuelle Escudero et Julien Marion, leurs représentants, affirment leur conviction que "l'hôpital public reste un pilier de notre modèle de santé et de notre modèle social".

Zaynab Riet rappelle quant à elle, qu'au-delà des chiffres et de la gestion administrative, les responsables hospitaliers restent des femmes et des hommes de terrain: "il n'existe pas de directeur d'hôpital déconnecté de la réalité". La déléguée générale de la Fédération hospitalière de France rend hommage en l'occurrence à ces représentants "engagés" du service public.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.