5 hôpitaux au tableau d’honneur du Palmarès

Valenciennes (33e),  Le Mans (42e), Annecy (45e), Belfort/Montbéliard (46e), La Roche-sur-Yon (49e) ! Belle prouesse pour ces établissements qui se retrouvent dans la cour des grands. Ces 5 hôpitaux côtoient les 50 meilleurs hôpitaux de France retenus au classement du Point publié ce jour. La 22ème édition du Palmarès du Point fait comme chaque année la part belle aux CHU et aux sites hospitalo-universitaires en leur réservant 38 places, 6 sont attribuées à des établissements privés d'intérêt collectif (ESPIC) et 5 à des hôpitaux qui figuraient déjà dans au classement 2017.

Ces établissements ont été évalués dans 70 pathologies (accouchement, AVC, cancers, chirurgies, hypertension,prothèses, sclérose… ) relevant de 35 spécialités médicales et chirurgicales. Les hôpitaux couronnés se distinguent par l’importance et l’amplitude de leur activité qui couvre les traitements de pointe et les soins les plus courants, la qualité de leurs équipes hospitalières en médecine comme en chirurgie. Ont été retenus leurs équipements pointus et la performance de leur organisation qui permet aux équipes d’intervenir rapidement et de faire sortir rapidement les patients vers leur domicile ou des lieux de convalescence. Enfin ses établissements se distingues aussi par la qualité de leur accueil et des informations transmises aux patient et à leur famille.

Focus sur les Samu
Le Point s’est aussi penché sur le fonctionnement des SAMU et a révélé qu'en 2016, sur les 29 millions d’appels passés, 4,6 millions d'appels au Samu n'ont pas été pris en charge. L'enquête montre aussi une grande disparité dans les réponses.

Les nouveautés du classement
Deux nouveautés ont été introduite cette année, la chirurgie cardiaque pédiatrique et la chirurgie maxillo-faciale.

Méthodologie
Pour établir leur palmarès, les journalistes s'appuient sur plusieurs sources : les réponses à leurs questionnaires, les données du programme médicalisé des systèmes d'information (PMSI) 2016. Ils ont aussi consulté les listes de centres de compétences, de référence, l’annuaires de la Fédération européenne des services des urgences mains ou le bilan des activités de prélèvement et de greffe en France (2016) de l'Agence de la biomédecine. Les critères retenus portent sur l'activité, la notoriété, le taux d'ambulatoire, technicité, la spécialisation, l'indice de gravité des cas traités, la durée de séjour et aussi les moyens matériels et humains, présence d'équipements et spécialistes à forte valeur soignante ajoutée. 

 

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.