La France dans le top 5 de la recherche clinique européenne

@pixabay

Après avoir dressé un bilan des effets de la crise sanitaire sur la recherche clinique, l'Association française des CROs (AFCROS) note une grande capacité d'adaptation du système français.

« La France se retrouve aujourd’hui en 3e position mondiale du nombre de recherches initiées autour de la Covid-19 après la Chine et les États-Unis », indique l'association française des CROs (AFCROS). Une place obtenue grâce à une forte adaptabilité des chercheurs cliniciens français travaillant dans les Contract research organization (CRO), sociétés de recherches sous contrat œuvrant dans le domaine de la santé. 

Pourtant, à l'arrivée de la pandémie, ce secteur d'activité rencontrait quelques difficultés : les recrutements avaient par exemple baissé de 80%. La prolifération du distanciel a cependant permis de faire remonter ce taux à +42% au cours des six derniers mois. De plus, la France a réussi à faire passer les délais de plusieurs semaines à quelques heures seulement pour coordonner et traiter un nombre croissant de dossiers. « En 2020, ce sont 3.987 dossiers de Recherche impliquant la personne humaine (RIPH) qui ont été traités, soit une augmentation de 400 par rapport à 2017 », indique l'AFCROS.

Des procédures d’urgence adoptées par tous

De nombreuses initiatives ont ainsi été lancées, comme Capnet par exemple qui est un comité de pilotage national des essais thérapeutiques et autres recherches. Ces actions couvrent les champs des traitements médicamenteux (antiviraux, immunomodulateurs, anticoagulants...), mais également des traitements incluant différentes méthodes d’assistance respiratoire en réanimation.

Ces projets pourront bénéficier de la procédure accélérée d'évaluation par les Comités de protection des personnes (CPP) et l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). La Direction générale de la santé (DGS) a également favorisé la transparence et la mise en ligne, en temps réel, des essais autorisés et projets en cours. Enfin, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a renforcé les contrôles qualité à distance et publié une série de recommandations provisoires pour les essais cliniques.

Pour en savoir plus : Communiqué de l'AFCROS

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.