Enquête : près d’un Français sur deux est en situation de surpoids ou d’obésité

@pixabay

Les résultats d'une enquête nationale*, réalisée par le cabinet Odoxa pour la Ligue contre l’obésité, montre une tendance inédite et alarmante : si le nombre de personnes en surpoids diminue, celui des personnes en situation d'obésité augmente.

« La prévalence des personnes en situation d'obésité continue d'augmenter, elle a gagné 2 points en 8 ans (soit 13% de hausse) et elle a doublé depuis 1997 », indique le communiqué de la Ligue contre l'obésité. L'enquête, publiée fin juin, révèle que désormais 17% de la population souffre d'obésité, soit plus de 8,5 millions d'individus. De plus, « 2% sont en situation d’obésité massive, soit plus d’un million de personnes », précise l'étude. Bien que les femmes soient plus touchées que les hommes, ces derniers connaissent les progressions les plus fortes, s'agissant notamment de l'obésité massive. Celle-ci a été multipliée par 3 en près de 8 ans, passant de 0,6% à 1,8%.

Jusqu'à 65 ans, la part des personnes en situation d'obésité augmente avec l'âge :

  • 9,2% chez les 18-24 ans,
  • 13,8% chez les 25-34 ans,
  • 16,7% chez les 35-44 ans,
  • 18,4% chez les 45-54 ans,
  • 19,9% chez les 55-64 ans,
  • 19,2% chez les 65 ans et plus.

Chez les jeunes Français, le taux d'obésité est en progression depuis 2012 (+ 3,6 points en moins de 8 ans).

Une fracture territoriale et sociale

L'obésité est par ailleurs deux fois plus élevée chez les catégories populaires que chez les cadres, 18% contre 9,9%. Ce n'est pas la seule fracture sociétale dévoilée par cette étude. En effet, l'obésité semble toucher les Français de manière inégale en fonction des régions. Alors que l'Île-de-France, ainsi que les régions du sud et de l'ouest, semblent épargnées, celles du nord et de l'est sont plus impactées. La Normandie (19,1%), la région Grand-Est (20,2%) et les Hauts-de-France (22,1%) figurent ainsi parmi les plus touchées. Un phénomène à relier avec une pauvreté plus grande sur ces territoires, selon la Ligue contre l'obésité.

Les enfants aussi

« 34% des enfants de 2 à 7 ans et 21% des enfants/jeunes de 8 à 17 ans sont en situation de surpoids ou d’obésité », détaille par ailleurs l'étude. Parmi cette seconde tranche d'âge, les garçons sont deux fois plus nombreux (62%) que les filles (38%). Une fois encore, un lien est établi avec les catégories populaires et inactives (chômeurs, femmes et hommes au foyer) : 75% des 8-17 ans en surcharge pondérale sont issus de ces catégories.

Pour en savoir plus : Enquête d'Odoxa

*Cette enquête a été réalisée par Internet du 24 septembre au 5 octobre 2020. 11827personnes ont répondu à ce sondage : 9 598 Français âgés de 18 ans et plus et 2229 âgés de moins de 18 ans.

 

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.