Protection des données : 4 projets choisis par la CNIL pour un soutien renforcé

Protection des données : 4 projets choisis par la CNIL pour un soutien renforcé

@pixabay

Dans le cadre de son dispositif "Bac à sable", la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a choisi d'accompagner 4 projets centrés sur la gestion des données personnelles en santé. La CNIL va également apporter son appui ponctuel à 8 autres projets.

Mi-février, la CNIL publiait l'appel à projets "Bac à sable" destiné à faire émerger des idées innovantes sur le traitement des données de santé. La récompense étant un accompagnement renforcé par la Commission sur toute l'année 2021. Cet appel d'offre invitait à candidater les projets marqués par « un intérêt pour la vie privée et la protection des données personnelles ».

Cette première édition du dispositif a connu un fort succès avec une soixantaine de candidatures. Après une procédure de plusieurs mois, 4 projets ont été choisis pour le « caractère innovant du projet, le bénéfice pour le public, l’intérêt pour la protection des données, et un engagement fort du porteur dans la démarche ».

Les lauréats

  • "L'apprentissage fédéré en intelligence artificielle appliquée aux études cliniques", du CHU de Lille en collaboration avec l'équipe Magnet de l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria)
  • Une solution d'aide au diagnostic en oncologie, de la jeune pousse Resilience 
  • Le projet Magellan pour "construire des indicateurs statistiques anonymes de description des populations en recherche médicale", du bureau d'études Clinityx
  • Le projet Vertexa : "une solution de réalité virtuelle à visée thérapeutique pour lutter contre les troubles de l'alimentation des mineurs", du CH d'Arras.

Un conseil personnalisé pour 8 autres projets

Le secteur de l'innovation en santé numérique a montré un tel intérêt que la CNIL a décidé d'apporter un appui ponctuel à 8 autres projets, sous la forme d'une consultation personnalisée. Les lauréats :

  • Le projet Mithril : utilisation des enclaves sécurisées des microprocesseurs à des fins de confidentialité
  • le projet N4HCould du CEA : une intelligence artificielle de diagnostic et de prise en charge du surpoids 
  • le projet Sarus d'Air Liquide : une solution d’anonymisation pour le traitement des maladies chroniques 
  • le projet MIR de l’AP-HP: une intelligence artificielle d’imagerie pour aide à la décision en oncologie 
  • un projet porté par l’Université de Rennes 1 : le développement d’un système auto-apprenant avec des données de santé
  • le projet Sharp-Tx : une intelligence artificielle permettant de prédire Alzheimer et d'appliquer un traitement préventif
  • le projet Arkhn : un outil d’analyse de données fédérées hospitalières

Pour en savoir plus, cliquer ici.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.