Consultation citoyenne de l’ARS Île-de-France

Consultation citoyenne de l’ARS Île-de-France

L'ARS invite tous les Franciliens à donner leur avis sur les grandes orientations et les plans d'action du PRS 2.

Depuis le 22 mars, et jusqu'au 22 juin, l’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France propose à chaque Francilien de contribuer à l’élaboration du deuxième Projet régional de santé (PRS).

Représentants de l’État, associations de patients, professionnels de santé, élus... Tous ont travaillé ensemble avec l’ARS à la construction du deuxième projet régional de santé (PRS). Il revient maintenant aux Franciliens de se prononcer. « Il ne s’agit pas là d’une simple consultation mais véritablement d’une co-construction » explique Yannick Le Guen, directeur de la stratégie à l’ARS Île-de-France.
Car si l’Agence a déjà organisé des discussions avec les habitants de quartiers défavorisés, notamment pour affiner les mesures du Programme régional d’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies (Praps), elle entend maintenant recueillir les propositions de l’ensemble des habitants de la région. 
Le site, très pédagogique, propose une courte vidéo sur ce qu’est un PRS et met à la disposition du public le Cadre d’orientation stratégique (2018 - 2027), le Schéma régional de santé (2018 - 2022) et le Programme régional d'accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies (PRAPS). Un espace dédié permet ensuite à chacun de faire part de ses commentaires et propositions, sans obligation de mentionner son identité.  

Partager l'information. L’objectif du PRS 2018-2022 étant de "renforcer la capacité d’agir des patients grâce à une meilleure information en santé", de multiples initiatives ont été déployées dans ce domaine. En plus du site institutionnel Sante.fr qui propose désormais un service géolocalisé opérationnel en Ile-de-France et dans le Grand Est, "des patients experts ressources viendront en accompagnement des usagers pour les aider dans leurs prises en charge". L’ARS annonce par ailleurs que "le savoir expérientiel sera valorisé auprès des professionnels de santé" ou encore que des informations en santé seront "déployées auprès des acteurs locaux (associations, médiateurs sociaux, personnes relais)". 
Quant à cet exercice de consultation en ligne, il pourrait être très rapidement décliné sur des thématiques précises du Projet régional de santé.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.