Un dispositif d'écoute pour répondre aux questions sur la variole du singe

Un dispositif d'écoute pour répondre aux questions sur la variole du singe

@pixabay

Depuis mi-juillet, un dispositif d’écoute est ouvert afin de répondre aux questions suscitées par la variole du singe. Subventionné par Santé publique France et portée par Sexualités Info Service Association, « Monkeypox info service » est accessible tous les jours de 8h à 23h, au numéro vert 0 801 90 80 69 (appel et services gratuits, anonyme et confidentiel).

La variole du singe ou Monkeypox soulève de nombreuses questions auxquelles le dispositif « Monkeypox info service » permettra de répondre, sur la base des connaissances scientifiques actuelles.

Ce dispositif a pour objectif d’accompagner les messages de prévention et les mesures de protection, d’informer sur les symptômes, les traitements et la vaccination, de conseiller et d’orienter vers les dispositifs de prise en charge.

Les utilisateurs pourront y trouver l’écoute et les réponses aux questions sur la maladie elle-même (ce qu’est le Monkeypox, ses symptômes, ses modes de transmission, les situations à risque et comment s’en protéger au mieux), la conduite à tenir en cas de contact avec une personne malade, les mesures d’isolement préconisées si l’infection à Monkeypox est contractée (3 semaines), le parcours de soin (diagnostic, prise en charge médicale, traitements), la vaccination...

La prévention par l'aide à distance

Les écoutants bénéficient d’une formation continue, tout au long de leur mission, assurée par la coordinatrice médicale. Ils peuvent s’appuyer sur des fiches d’aide à la réponse régulièrement actualisées. Enfin, un annuaire mis à jour quotidiennement permettra d’orienter les utilisateurs vers les structures de diagnostic, les centres de vaccination et, en cas de demande spécifique de l’appelant vers des professionnels de santé « LGBT friendly ».

La prévention par l’aide à distance en santé (PADS) est un outil essentiel des politiques de prévention et de promotion de la santé, permettant d’atteindre une large fraction de la population. Elle complète l’action de Santé publique France qui consiste en la surveillance pérenne des infections à ce virus qui s’appuie sur le dispositif de la déclaration obligatoire renforcée par des messages d’informations et d’alerte adressés aux professionnels de santé et des points sur la situation épidémiologique publiés deux fois par semaine sur le site de Santé publique France.

Santé Publique France a également développé des actions d’information et de prévention ciblées sur le site sexosafe.fr, via une campagne digitale (notamment sur les réseaux sociaux, sites communautaires et applications de rencontre) ; une campagne d’affichage dans les lieux de convivialité fréquentés par les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH) et la diffusion d’affiches, de flyers et de fiches-conseils sur le terrain, dans le cadre des marches des fiertés et dans les lieux de convivialité HSH. Le dispositif de prévention se poursuit tout l’été en digital et sera renforcé par des spots sur les radios affinitaires (Radio FG et G One).
L'Agence gère enfin pour le compte de l’Etat des stocks de vaccins (commandes, stockage sur sa plateforme nationale et chez ses dépositaires) et l’organisation des livraisons de vaccin dans les différents établissements.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.