L'ARS Occitanie mobilisée contre la rougeole

Stop à la rougeole ! @ArsOccitanie

Depuis quelques semaines, le nombre de cas de rougeole augmente en Occitanie. Face à cette situation, l’Agence régionale de santé rappelle l'importance de la vaccination.

Depuis le début de l’année, 65 cas de rougeole ont été déclarés à l’ARS Occitanie. Parmi eux, 21,5% ont été hospitalisés et 6% ont eu des complications sévères (pneumopathies). Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés*.

Selon le point épidémiologique de Santé Publique France Occitanie, depuis le 1er janvier 2019, les incidences départementales sont supérieures à l’incidence régionale dans quatre départements : le Gers, la Haute-Garonne, les Pyrénées Orientales et l’Ariège. Les tranches d’âge les plus touchées sont les 1-4 ans suivie de celle des moins de 1 an.

Pour l'ARS, le caractère très contagieux de la maladie et l'insuffisance de la couverture vaccinale pourraient favoriser le redémarrage de l'épidémie dans la région. Elle rappelle que "dans plus de 9 cas sur 10, les personnes infectées sont non ou insuffisamment vaccinées (1 seule dose). À ce jour, aucun département en Occitanie n’atteint les 95% de couverture vaccinale de vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR), taux recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour permettre l’élimination de la maladie".

Toujours, selon Santé Publique France Occitanie, la couverture vaccinale « 1 dose » oscillait entre 77 % (Lot) et 91 % (Hérault) en 2016. Les valeurs sont stables sur les trois dernières années. La couverture vaccinale « 2 doses », en faible progression, variait entre 63 % (Ariège) et 82 % (Hérault) dans les départements pour lesquels des données sont disponibles. Des valeurs qui restent très insuffisantes pour prévenir tout risque épidémique.

Une maladie très contagieuse potentiellement grave

Rappelons que le vaccin ROR est recommandé dès l'âge de un an et chez les adultes nés après 1980. L'Agence incite donc fortement les professionnels de santé, les professionnels de la petite enfance et les enseignants "à vérifier leur statut vaccinal". 

La rougeole, qui concerne les enfants mais aussi les adolescents et les adultes, peut entrainer des complications graves  (pneumopathie, encéphalites…) et des hospitalisations. Elle se caractérise par une forte fièvre, associée à une toux, une rhinopharyngite ou une conjonctivite, puis par une éruption cutanée.

La rougeole, maladie à déclaration obligatoire, est dix fois plus contagieuse que la grippe et un malade peut contaminer jusqu’à 20 personnes.  

*Source Agence nationale de santé publique/Sante publique France

À lire aussi