L'Académie de médecine recommande la vaccination des femmes enceintes contre la COVID-19

(@pixabay)

Rappelant qu'il n'existe aucune contre-indication à l'usage de vaccins non vivants au cours de la grossesse, l'Académie nationale de médecine recommande de «considérer la grossesse comme un facteur de risque de forme grave en cas d'infection par le SARS-CoV-2 et de protéger chaque femme enceinte de toute source potentielle de contamination».

«Bien que la grossesse ne soit pas encore unanimement considérée comme un facteur de gravité, plusieurs données suggèrent un risque accru», souligne la société savante, dans un communiqué le 2 février. En effet, une étude des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) portant sur plus de 450.000 femmes atteintes de Covid-19 symptomatique montre que le taux d'admission en unité de soins intensifs, de ventilation invasive, d'oxygénation par membrane extracorporelle et de décès est plus élevé chez les femmes enceintes que chez les femmes non enceintes en âge de procréer. De plus, la Covid-19 multiplie par 3 le risque d'accouchement prématuré [1]. Par ailleurs, les facteurs classiquement associés à une morbidité maternelle, tels que l'âge supérieur à 35 ans, le surpoids, l'obésité, l'hypertension et le diabète, exposent les femmes atteintes de Covid-19 à des formes plus sévères [2].

Au regard de ces risques, et estimant qu'il n'existe aucune contre-indication à l'administration de vaccins au cours de la grossesse, «à l'exception des vaccins vivants et les virus atténués», l'Académie nationale de médecine recommande de «considérer la grossesse comme un facteur de risque de forme grave en cas d'infection par le SARS-CoV-2».

En accord avec l'autorisation de l'OMS

Si les données d'efficacité et de sécurité chez la femme enceinte sont encore partielles pour les trois vaccins actuellement autorisés, et doivent être précisées par des essais cliniques complémentaires, les études effectuées chez l'animal n'ont pas révélé d'effets nocifs sur la gestation, sur le développement fœtal et post-natal, ni sur la fertilité. C'est pourquoi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) autorise la vaccination contre la Covid-19 «pour les femmes enceintes appartenant à un groupe dans lequel cette vaccination est préconisée».

Dans le contexte actuel d'approvisionnement progressif des doses de vaccin, «consciente des difficultés actuelles de prioriser les sujets à vacciner», l'Académie nationale de médecine recommande dès lors de:
• vacciner toute femme enceinte professionnellement ou familialement exposée, ou porteuse d'une comorbidité (âge >35 ans, IMC >25, HTA, diabète)
• ne pas retarder ou interrompre une grossesse en raison de la vaccination
•  préserver l'allaitement par les femmes ayant été infectées par le SARS-CoV-2 ou vaccinées au cours de leur grossesse, les anticorps transmis par le lait maternel ayant un effet protecteur pour le nouveau-né.

Pour le reste, un an après le début de la pandémie de Covid-19, les connaissances de cette infection chez la femme enceinte sont encore fragmentaires. La transmission du SRAS-CoV-2 apparaît rare et sans conséquence par voie intra-utérine ; elle n'a pas été démontrée par le lait maternel [3]. Après la naissance, la transmission mère-enfant reste peu probable sous réserve d'une bonne application des mesures barrière (masque et gel hydroalcoolique).

[1] Rasmussen SA, Jamieson DJ. Pregnancy, postpartum care, and Covid-19 vaccination in 2021. JAMA 2021 Feb 8.
[2] Sentilhes L et al. Coronavirus disease 2019 in pregnancy was associated with maternal morbidity and preterm birth. Am J Obstet Gynecol 2020 ; 223 : 914. e1-15.
[3] Communiqué de l’Académie nationale de médecine « Allaitement et Covid-19», 8 septembre 2020.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.