Grippe saisonnière, un parcours vaccinal simplifié

L’importance de la protection par le vaccin sera rappelée dans une campagne d’information déployée à partir du 26 octobre par le ministère de la Santé. @pixabay

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 6 octobre. Pour plus de 12 millions de personnes (âgées de 65 ans et plus, atteintes de maladies chroniques, souffrant d’obésité morbide, femmes enceintes...), la grippe représente un risque de complications parfois graves. En 2018, les modalités de vaccination sont simplifiées pour accroître la couverture vaccinale.

Comme l'indique Santé Publique France, "la très grande majorité des Français (70 %) savent que le vaccin antigrippal constitue le premier geste de protection contre le virus de la grippe (77 % chez les personnes âgées de 65 ans et plus). Et ils sont encore plus nombreux (95 %) à reconnaître que la grippe peut entraîner des complications graves, voire mortelles, chez les personnes fragiles (1)". Mais plus d’un Français sur deux fait état d"idées reçues, notamment sur l’innocuité du vaccin. La couverture vaccinale des personnes « primo-vaccinantes » demeurant faible, de l’ordre de 10 % l’an dernier, Santé Publique France rappelle l'importance "de créer un réflexe vaccinal à l’approche de l’hiver, en particulier chez les personnes nouvellement invitées à se faire vacciner et celles n’ayant jamais franchi le cap les années précédentes." 
Pour encourager et faciliter l’adoption de cette habitude, le parcours vaccinal a été simplifié. Toutes les personnes de 18 ans et plus pour qui la vaccination antigrippale est recommandée peuvent désormais retirer leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge de l’Assurance Maladie. Plus de 6,5 millions de personnes sont concernées par cette nouvelle mesure. Notons toutefois que pour les personnes de moins de 18 ans, la prescription médicale reste indispensable. Elles peuvent ensuite se faire vacciner par le professionnel de leur choix : infirmier, médecin, sage-femme et par un pharmacien participant à l’expérimentation menée dans quatre régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie.

Les professionnels donnent l'exemple 

La vaccination étant recommandée chez les professionnels des établissements médico-sociaux en contact avec des personnes à risque de grippe sévère, un courrier d’incitation à la vaccination antigrippale a été envoyé aux directeurs des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). L'action a pour objectif de les aider à sensibiliser davantage les salariés et les professionnels de santé qui interviennent dans leur établissement mais aussi leurs résidents. Enfin, tous les établissements de santé et les établissements médico-sociaux ont été destinataires d’une note du ministère de la Santé leur rappelant l’importance de la vaccination contre la grippe saisonnière de leurs personnels.  Santé Publique France a par ailleurs salué l’engagement cette année des sept ordres nationaux de professionnels de santé (médecins, sages-femmes, infirmiers, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues) qui s’engagent conjointement par la signature d’une charte de promotion de la vaccination des professionnels de santé. 

1 - Enquête sur la grippe saisonnière et la vaccination réalisée par BVA pour la Cnam auprès d’un échantillon national représentatif de 2 000 personnes âgées de 18 ans et plus, en septembre 2018.

À lire aussi