COVID-19 : le GHT de l'Artois sous tension face aux clusters

Avec 90 patients COVID positifs pris en charge au 17 février, le GHT de l'Artois voit toujours augmenter le nombre d'hospitalisattions liées à la pandémie. Depuis le début de cette seconde vague, les équipes doivent parfois faire face à des épisodes plus tendus du fait de clusters.

Si le cluster apparu il y a quelques semaines au centre hospitalier d’Hénin-Beaumont est en train de se résorber, un autre a été découvert en fin de semaine dernière au sein de la cardiologie du centre hospitalier de Lens. Il augmente de fait le nombre de prises en charge COVID.

Ce 17 février, 90 patients COVID positifs étaient ainsi hospitalisés au sein du GHTde l'Artois dont 10 en réanimation et 6 en soins intensifs. Soit: 32 au centre hospitalier de Béthune Beuvry dont 10 en réanimation, 54 au centre hospitalier de Lens dont 6 en soins intensifs et 4 au centre hospitalier d’Hénin-Beaumont. Aucun lien n’a toutefois pour l’instant été établi avec les nouveaux variants du virus.

Depuis le 1er septembre 2020, l'ensemble des établissements a pris en charge 1 546 patients COVID positifs et déplore 259 décès.

Augmentation des capacités d'hospitalisation pour COVID

« Nous continuons d’adapter nos capacités d’hospitalisation dédiées aux patients atteints de la pathologie COVID, tout en assurant autant que possible l’activité programmée», explique la direction du GHT. Ainsi, le centre hospitalier de Lens a mis en place 8 lits supplémentaires de type "hospitalisation conventionnelle" ainsi qu’une zone dédiée en cardiologie pour maîtriser le cluster.
Au total, les établissements mettent en oeuvre aujourd’hui 94 lits et places dédiés COVID. A savoir:
- 50 lits et box au centre hospitalier de Lens dont 6 box aux urgences, 6 lits de soins intensifs, et 38 lits d’hospitalisation conventionnelle (dont 12 gériatriques) ;
- 44 lits et box au centre hospitalier de Béthune Beuvry dont 6 box aux urgences, 14 lits de réanimation, 3 lits de soins intensifs et 21 lits d’hospitalisation conventionnelle.

Mobilisation pour la vaccination

Par ailleurs, les équipes du GHT, en lien avec les professionnels de santé de ville, sont toujours mobilisées pour la vaccination. Au soir du 16 février 2021, 5109 personnes avaient reçu une première injection du vaccin PFIZER au sein des établissements, dont 1031 professionnels hospitaliers, 839 professionnels de santé de ville, 150 résidents d'EHPAD et USLD et 3089 personnes issues du grand public.

2 516 personnes ont par ailleurs reçu leur seconde injection.

Le vaccin AstraZeneca a quant à lui été administré à 341 professionnels de santé hospitaliers volontaires.

À lire aussi

L'actu du GHT

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.