Les référents "égalité femmes-hommes" en fonction dès 2022 à l'hôpital

Les référents "égalité femmes-hommes" en fonction dès 2022 à l'hôpital

@pixabay

La Direction générale de l'offre de soins (DGOS) publie une instruction ministérielle précisant les missions des référents égalité femmes-hommes. Une fonction qui devra être présente dans tous les établissements publics d'ici le début de l'année 2022.

« Dans le cadre de l’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique, signé le 30 novembre 2018, la présente instruction précise les modalités de déploiement des référents égalité dans les établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux », indique la missive gouvernementale. Ces référents devront être recrutés d'ici le 1er janvier 2022, dans les établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux. Les structures devront aussi alerter leur Agence régionale de santé (ARS) de ce recrutement. Dans cette note d'instruction, la DGOS précise aussi les missions liées à ce poste ainsi que les modalités de déploiement de ce nouveau dispositif. Elle détaille aussi la relation de ces acteurs avec les ARS.

Mutualisation et GHT

Cette fonction doit « s'exercer à une échelle réaliste et sur la base d'objectifs atteignables pour permettre aux personnels de disposer d'un appui effectif en cas de problématique interrogeant le principe d'égalité entre femmes et hommes », explicite le ministère des Solidarités et de la Santé. Ainsi, un référent pourra être conventionné pour s'occuper de plusieurs établissements. Une forme de mutualisation effective à l'échelle des groupements hospitaliers de territoire (GHT).

En conséquence, les ARS devront faire respecter l'objectif de «mailler le territoire social et médico-social de la région de manière cohérente avec des référents, bien identifiés et en capacité de répondre aux interrogations ou démarches des personnels». Les ARS auront également une mission de conseil et d'accompagnement de ces référents.

Une formation d'ici 2022

Ces nouveaux référents pourront aussi occuper un autre rôle au sein des établissements. En l'état, ce poste requiert «un attachement et des compétences en matière d'égalité professionnelle, ainsi que pour leur capacité à interagir avec l'ensemble des niveaux hiérarchiques». La missive attribue quatre missions prioritaires à ce poste: informer les agents sur la politique d'égalité professionnelle menée par leur établissement ; réaliser des actions de sensibilisation ; conseiller les agents et des services ; et enfin participer au diagnostic de l'état de la politique d'égalité professionnelle et au suivi de la mise en œuvre des actions.

Pour la DGOS, ces référents ont «vocation à être informés de l'ensemble des actions ou saisines d'agents relevant de leur champ de compétence, dans le respect du principe de confidentialité, afin d'être en mesure de faire un bilan à l'échelle de l'établissement ou du réseau d'établissements, de la politique d'égalité professionnelle mise en œuvre ».

Pour en savoir plus : Note d'instruction relative à la mise en place d'un référent égalité au sein de la fonction publique hospitalière

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.