Le GHT Bourgogne Méridionale : bilan d'étape par Laurent Flot-Arnould, son président

"Grâce au GHT les habitants de Tournus (40km de Mâcon) peuvent consulter un des cardiologues de Mâcon au sein même de leur établissement" Laurent Flot-Arnould, directeur général du CH de Mâcon et président du comité stratégique du GHT de Bourgogne Méridionale

Le GHT Bourgogne Méridionale a pour établissement support le centre hospitalier de Mâcon. C’est l’un des 11 GHT de la région Bourgogne-Franche-Comté. Implanté en milieu rural, le jeune GHT ne fait pas encore partie du paysage mais sa nouvelle organisation se met en place. 3 ans et demi après sa création, un bilan d’étape s’impose. RESEAU HOPITAL & GHT est allé à la rencontre de Laurent Flot-Arnould, directeur général du CH de Mâcon et président de l’un des deux GHT du département de Saône-et-Loire.

1- Quel bilan d’étape dressez-vous aujourd’hui pour le GHT Bourgogne Méridionale

LFA - A sa création en 2016, le GHT ne comptait pas moins de 9 établissements ; 3 ans et demi après, nous ne sommes plus que 7 [1]et bientôt 5, en 2020. Ces rapprochements-fusions vont dans le sens de l’histoire et le territoire s’impose comme cadre d’une vaste transformation hospitalière. Pour autant, le découpage administratif nous a interrogés. Etait-il impératif de respecter les frontières départementales plutôt que les logiques de flux et de parcours de patients ? Fallait-il ignorer les réalités factuelles comme le mauvais état des routes ou la distance entre les établissements support et partie pour établir les regroupements ? Dans les premiers temps, la construction du GHT a souffert de ces dispositions et d’une absence de relations antérieures entre médecins des différents sites. Les débats ont été riches et nombreux. Il n’en demeure pas moins qu’aujourd’hui le périmètre est bien acté et que nous avançons ensemble.

2- Quelles sont les premières réalisations communes ?

LFA - Nous avons priorisé la réalisation du projet médical partagé afin de disposer d’un cadre pour tous les projets médicaux des établissements du GHT et nous nous sommes attachés à organiser les fonctions supports, placées désormais sous la responsabilité du CH de Mâcon. Le projet médical et de soins définit les grandes orientations sur les 5 années à venir. C’est un document de référence qui prévoit l’harmonisation des pratiques, les complémentarités et les logiques de filières, par exemple en gériatrie. Il nous sert de référence pour le projet d’établissement que nous préparons actuellement à Mâcon.
Plus concrètes sont les fonctions supports mises en place. Ainsi, les achats hospitaliers relèvent dorénavant d’une direction transversale des achats en relation avec des correspondants locaux.  Dernièrement, le parc des véhicules du SAMU a été renouvelé et désormais la flotte est la même et les équipements techniques identiques sur les différents sites à Mâcon et à Paray-le-Monial.
Selon le même modèle, la direction informatique de territoire qui coordonne le PMSI, veille avec ses antennes locales à la convergence des systèmes d’information. A la clé, de gros investissements comme HOP’EN qui permet de disposer d’un dossier médical partagé entre tous les établissements du GHT. Grâce à ce support, les médecins et soignants ne rencontreront pas de difficulté à passer d’un site à l’autre, et les patients auront la garantie qu’au sein du GHT, les équipes disposent de l’intégralité des données les concernant. Une direction de la qualité prépare la Certification 2020-2021 qui se fera non plus à l’échelle de l’établissement mais du GHT. L’équipe de territoire est en place, accompagnée par un ingénieur qui coordonne le travail des assistants qualité de chaque site. Enfin, sous peu, une coordination ressources humaines assurera la gestion du personnel et le plan de formation continue. Des sessions rassemblant des professionnels des différents sites seront organisées et renforceront la cohésion du GHT.           

3- Comment se traduit concrètement le GHT pour le patient ?

LFA -Comme je vous le disais les filières de soins se mettent progressivement en place. Le GHT a permis de renforcer et d’amplifier les initiatives existantes et de créer des consultations avancées et de téléexpertise. Grâce au GHT que les habitants de Tournus (40km de Mâcon) peuvent consulter un des cardiologues de Mâcon dans leur établissement. Il en va de même à Paray-le-Monial (70km de Mâcon) dont l’offre de consultations s’est enrichie avec la présence régulière de nos spécialistes, infectiologues, cancérologues, néphrologues et diabétologues. Autre illustration de la complémentarité inter-établissement, les médecins de la maison de santé publique de Charolles distante d'une soixantaine de km de Mâcon peuvent solliciter l'avis de leurs confrères en se connectant au service de cardiologie du CH de Mâcon. 

4– Quelle est la place de la communication au sein du GHT ?

LFA - Le volet communication est extrêmement important parce que c’est la communication qui va donner du corps, une image, une réalité au groupement. Jusqu’à présent, elle était encore embryonnaire car nous nous sommes attachés à construire les fondements du GHT. Par ailleurs, nous n’avons pas encore de service dédié et nos moyens étaient très limités. Compte tenu de la perception assez abstraite du GHT qu’ont les hospitaliers et la population, nous avons devant nous un beau travail de pédagogie et de traduction dans le concret des apports du Groupement. D’ores et déjà nous avons créé un logo qui va porter les couleurs du GHT sur tous nos documents. C’est la première étape d’une démarche de communication que j’entends déployer dès le début de l’année avec l’ensemble des établissements du GHT.

Propos recueillis par Marie-Georges Fayn


[1] Les 9 établissements sont les CH BOURBON LANCY, CH MARCIGNY, CH CLUNY, CH LA CLAYETTE, CH MACON, CH MARCIGNY, CH PARAY-LE-MONIAL, CH TOURNUS, CH TRAMAYES. Plusieurs d’entre eux ont ou vont fusionner et les membres du GHT ne seront plus que 5 en 2020, CH BOURBON LANCY, CH du CLUNISOIS, CH MACON, CH PAYS CHAROLAIS-BRIONNAIS, CH TOURNUS

À lire aussi

L'actu du GHT

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.