Les cadres de santé demandent « des gestes forts et clairs » au Premier ministre

@pixabay

Dans une lettre adressée à Jean Castex, plusieurs syndicats de cadres de santé demandent à rencontrer le Premier ministre. Après les dernières annonces du Ségur de la Santé, concernant la revalorisation salariale, ces syndicats souhaitent que la rémunération des cadres paramédicaux s'aligne sur celle des cadres administratifs de la fonction publique.

« Ce que nous réclamons, c’est une attention véritable pour ce corps professionnel indispensable aux institutions de santé !  Le 23 avril, le Syndicat des manageurs publics de santé (SMPS), l'Association nationale des cadres infirmiers et médico-techniques (Ancim) et l'Association française des directeurs des soins (AFDS) ont décidé d'interpeller le Premier ministre et de lui demander une entrevue. En parallèle, le SMPS a également lancé une pétition en ligne qui a déjà recueilli plus de 5 400 signatures.

La colonne vertébrale de l'hôpital

« Ces manageurs de première ligne issus des filières paramédicales sont des acteurs essentiels et incontournables de la vie des établissements. Si l’institution hospitalière a pu tenir face à la crise sanitaire, c’est parce que les cadres de santé ont su fédérer, rassurer, fidéliser les agents », rappellent les syndicats.

Bien qu'ils saluent la revalorisation des soignants, ils insistent sur le fait « que la ligne de l’encadrement paramédical ne soit pas oubliée », au risque de voir baisser l'attractivité de ces métiers. « Pourtant sans ces professionnels, les établissements se privent de leur colonne vertébrale, celle qui justement soutient l’édifice du service public hospitalier », alertent les organismes.

Une rémunération identique

D'après les dernières annonces du ministre de la Santé, « avec la proposition actuelle un infirmier devenant cadre ne percevra que 40€ de plus », expliquent les signataires du communiqué. Ces syndicats veulent que les cadres supérieurs de santé paramédicaux, environ 15 000 personnes, diposent d'une rémunération équivalente à celle des cadres administratifs de la fonction publique.

La SMPS, l'AFDS et l'Ancim espèrent « des actes forts et clairs à destination des cadres et des cadres supérieurs de santé paramédicaux. Nous voulons que notre exercice professionnel antérieur et nos spécialisations soient reconnus comme des richesses de l’hôpital public et de son management », résument-ils.

Pour en savoir plus, cliquer ici

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.