Les dépenses de santé s’élèvent à 199,3 milliards d’euros en 2017

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie le 10 septembre « Les dépenses de santé en 2017 ». En France, la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) s’est élevée à 2 977 euros par habitant, soit au total 199,3 milliards d’euros en 2017 (8,7 % du PIB). Ce montant comprend les dépenses de soins hospitaliers (92,8 milliards d’euros), les soins de ville (53,4 milliards d’euros), les médicaments délivrés en ville (15,5 milliards d’euros) et les autres biens médicaux (transports sanitaires, optique, etc.)(5 milliards d’euros). En 2017, la croissance des dépenses de santé s’infléchit nettement à +1,3 % en 2017 (après +2,0 % en 2016), en raison notamment du fort ralentissement des soins hospitaliers (+0,9 % contre +1,7 % en 2016).

Sur les 199,3 milliards d’euros de consommation de soins et de biens médicaux en 2017, la Sécurité sociale en prend en charge 77,8 et les organismes complémentaires (mutuelles, institutions de prévoyance et sociétés d’assurances) y contribuent à hauteur de 13,2 %. 7,5 % de la dépense de santé reste à la charge des ménages en 2017. 
La France fait partie des pays de l’Union européenne où la dépense courante de santé au sens international est la plus élevée en part de PIB (1,1 point de plus que la moyenne de l’UE 15). En France, comme dans l’ensemble de l’UE-15, les dépenses de santé repartent à la hausse mais de manière modérée (respectivement +1,4 % et +1,8 % entre 2013 à 2016). Au sein des pays de l’OCDE, la France est le pays où le reste à charge des ménages est le plus limité.

À lire aussi