L'OMS alerte sur les risques de déficience auditive chez les jeunes

@pixabay

Pour l'Organisation mondiale de la santé, près de 50% des personnes âgées de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de jeunes, risque une déficience auditive due à une exposition prolongée et excessive à des sons trop forts. À l’approche de la Journée mondiale de l’audition (le 3 mars), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Union internationale des télécommunications (UIT) publient une nouvelle norme internationale pour la fabrication et l’utilisation de ces appareils, dont les smartphones et les lecteurs audio.

Plus de 5% de la population mondiale – soit 466 millions de personnes – souffrent de déficience auditive incapacitante (432 millions d’adultes et 34 millions d’enfants) ayant un impact sur leur qualité de vie. Dans leur majorité, elles vivent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Mais l'OMS estime que, d’ici 2050, plus de 900 millions de personnes, une sur 10, auront une déficience auditive incapacitante. Les déficiences auditives dont on ne s’occupe pas ont un coût annuel mondial de 750 milliards de dollars américains. Toujours selon l'OMS, des mesures de santé publique permettraient d’éviter la moitié des cas de déficience auditive.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.