La stratégie de dépistage s'adapte au nouveau variant indien du SARS-CoV-2

@pixabay

Face à l'arrivée sur le territoire du variant B.1.617, la Direction générale de la Santé (DGS) publie un guide pour renforcer le dépistage ainsi que les mesures aux frontières.

Apparu en décembre 2020, cette nouvelle variation du virus a été détectée dans plus de 17 pays, d'après l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dont plusieurs pays européens. Depuis fin avril, la DGS a donc décidé de faire évoluer la stratégie de dépistage.

Limiter la circulation nationale

Il est d'abord demander au personnel, chargé du dépistage, de « questionner systématiquement toute personne venant se faire tester sur un potentiel séjour en Inde dans les 14 jours précédant la date des symptômes ou du prélèvement ou sur un potentiel contact à risque avec une personne y ayant séjourné », précise le communiqué.

Dans le cas où le prélèvement est positif, le séquençage doit passer en priorité. Ces analyses doivent obligatoirement faire l'objet d'une remontée vers la base de données nationale EMERGEN. La direction générale recommande également de renforcer les mesures de suivi de l'isolement. Les Caisses primaires d'assurance maladie poursuivent les directives de la fin de l'année 2020 : informer les personnes positives qu'elles peuvent bénéficier de la visite d'une infirmière à domicile.

Aux frontières

« Tout déplacement vers la France depuis l’international fait notamment l’objet d’un motif impérieux et de la présentation d’un résultat de test RT-PCR négatif datant de moins de 72h », explique la DGS.

Avant le départ, la personne doit fournir une déclaration sur l'honneur, attestant de l'absence de symptômes, de contacts avec des personnes infectées au cours des deux dernières semaines. Il doit également se munir d'une attestation, indiquant le motif impérieux. Enfin, il doit respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours après son arrivée.

Dès l'arrivée à l'aéroport, un test antigénique doit être effectué. S'ensuit la quarantaine et la réalisation d'un test RT-PCR, l'avant dernier jour de l'isolement. Les personnes venant d'Inde seront en contact régulier avec l'Assurance maladie, comme le prévoit le dispositif d'accompagnement de la quarantaine.

Pour en savoir plus, cliquer ici

A lire aussi : COVID-19 : le variant indien est officiellement en France !

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.