Pédiatrie : augmentation des syndromes inflammatoires multi-systémiques depuis l'arrivée du COVID-19

Pédiatrie : augmentation des syndromes inflammatoires multi-systémiques depuis l'arrivée du COVID-19

@pixabay

La Direction générale de la santé (DGS) relève une augmentation du syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) depuis l'arrivée de la Covid-19. Elle a adressé un courrier aux professionnels de santé afin qu'ils adaptent la prise en charge de cette pathologie.

« Depuis fin avril 2020, des cas de myocardite avec état de choc cardiogénique ou de maladie de Kawasaki-like chez des enfants récemment infectés par le SARS-CoV-2 ont été signalés aux autorités sanitaires françaises », indique la DGS, dans un courrier daté du 25 juillet. La Direction du ministère de la Santé rappelle qu'il s'agit d'une pathologie rare, mais sévère : dans deux cas sur trois, l'état des enfants a nécessité une prise en charge en soins intensifs.

Mieux repérer l'inflammation

« Les signes cliniques et symptômes du PIMS sont peu spécifiques et nécessitent de la part des médecins toute l’attention et la réactivité nécessaires lors de l’interrogatoire et de l’examen clinique des enfants », indique le communiqué. L'association d'une fièvre élevée avec une altération de l'état général et la présence de signes digestifs doivent alerter les praticiens. D'autres signes inconstants peuvent être présents : signes de choc, cutanéomuqueux, neurologiques ou respiratoires. Ces symptômes apparaissent le plus souvent chez les enfants de 4 à 11 ans. Pour la DGS, l'observation doit encore être renforcée s'ils ont été infectés par le SARS-CoV-2 dans les 4 à 6 semaines précédentes. Retenons également que si l’enfant présente des risques ou des signes de défaillance hémodynamique, le SAMU doit être contacté.

Pour la Direction générale de la santé, la prise en charge de cette pathologie « implique le plus souvent des urgentistes, des réanimateurs, des cardiologues, des infectiologues et des rhumatologues » qui peuvent recourir à l'algorithme de traitement élaboré par la Société française de pédiatrie (SFP) et le comité de pilotage du groupe COPIL COVID inflammation.

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.