Crise du COVID-19 : Agnès Buzyn, mise en examen, entend «rétablir la vérité des faits»

Crise du COVID-19 : Agnès Buzyn, mise en examen, entend «rétablir la vérité des faits»

L'ex ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, est entendue par la Cour de Justice de la République depuis le 10 septembre. L'ancienne candidate à la mairie de Paris est mise en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui ».


L'ancienne membre du gouvernement a été entendue par la Cour de Justice de la République, dans le cadre d'une enquête menée depuis l'été 2020 sur la gestion gouvernementale de l'épidémie de Covid-19 sur les plans logistique, de santé publique et économique.

« Aujourd'hui c'est une excellente opportunité pour moi de m'expliquer et de rétablir la vérité des faits. Je ne laisserai pas salir l'action du Gouvernement, mon action en tant que ministre, alors que nous avons fait tant pour préparer notre pays à une crise sanitaire mondiale qui, je le rappelle, dure encore », a déclaré Agnès Buzyn à son arrivée à la Cour de Justice

Cette première mise en examen pourrait conduire à la convocation de membres actuels du gouvernement. A savoir, notamment l'ancien premier ministre, Édouard Philippe, et celui actuellement en poste, Jean Castex.

 

 

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.