Paris Healthcare Week 2018 : temps forts autour d'une nouvelle hospitalité

Jean-Louis Touraine, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France lors de la Paris Healthcare Week 2018

Avec près de 850 exposants et quelque 30 000 visiteurs, la Paris Healthcare Week a réuni les grandes figures de la santé et de l’hospitalité française, du 29 au 31 mai 2018. Avec pour point d’orgue la visite d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé et ses annonces sur l’avenir de l’hôpital et de notre système de santé.

«Nous devons mettre en œuvre un changement profond dans l’organisation de nos soins. L’essor des GHT (groupes hospitaliers de territoire) doit y contribuer : je ferai tout pour soutenir cette dynamique de recomposition des hôpitaux sur leurs territoires». La nouvelle organisation de la santé était au coeur du discours inaugural d'Agnès Buzyn lors de la Paris Healthcare Week 2018. «Notre système, s’il reste l’un des plus performants au monde, est cependant confronté à d’importantes mutations, et des efforts sont nécessaires pour maintenir son haut niveau de performance et pour, sans cesse, le faire progresser», a du reste souligné la ministre des Solidarité et de la Santé.

Télémédecine, dématérialisation, accélération de la médicalisation en EHPAD… Agnès Buzyn a évoqué, dans ce contexte, les avancées attendues et concertations en cours pour «un système de santé réellement égalitaire, dans lequel chacun a les mêmes chances», un système toujours plus innovant «qui reconnaît à sa juste valeur l’engagement des talents», qui donne «plus de liberté d’action et d’organisation des acteurs». Un système «plus proche des citoyens et ancré dans les territoires», qui fait passer la qualité, la pertinence et la sécurité des soins avant toute considération et «reste profondément fidèle aux valeurs qui nous animent tous : la solidarité, l’égalité et l’universalité.»

Un système auquel, en dépit des problèmes et des interrogations qu’il pose, sont encore très attachés les Français. 94% d’entre eux affirment avoir une bonne image des infirmières et des aides-soignantes, 89% des médecins exerçant en ville et 87% des hospitaliers, rapporte en effet le Baromètre 360 Odoxa/MNH « Regard des Français et des Européens sur l’hôpital et la santé » présenté aux premières heures de la manifestation.

phw2018 buzyn

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, répond à la presse, lors de la conférence inaugurale de la Paris Healthcare Week, le 29 mai 2018

Transformer le système de santé

Lors de son allocution, Frédérique Valletoux, s’est déclaré quant à lui désireux de «s’attaquer aux vrais sujets de transformation du système de santé».
Pour le reste le président de la FHF a déroulé sa feuille de route avec "cinq grands leviers qui permettrons de réussir la transformation du système de santé". A savoir: les ressources humaines, le mode de financement, la qualité et la pertinence des soins, le numérique et la simplification administrative. Sur ce dernier point, il a défendu "une approche pragmatique qui part des territoires, fil rouge de cette Paris Healthcare Week". Le président de la FHF a aussi demandé l'organisation d'une conférence annuelle de consensus associant l'ensemble des acteurs de santé sur le sujet des ressources humaines à l'hôpital.

phw2018 valletoux et hd
Frédéric Valletoux répond aux questions d'Hélène Delmotte pour Réseau Hôpital & GHT

Un ressort formidable : la recherche à l'hôpital

Rappelant les contributions de l'hôpital, Frédéric Valletoux a aussi souligné "ce ressort formidable que représente l’enseignement, la recherche et l’innovation". "On ne sait pas assez, car on ne dit pas assez, que l’hôpital c’est plus de 500 programmes de recherche clinique et 230 nouveaux brevets chaque année", a souligné le président de la FHF.
«La recherche française se développe dans les CHU. Pour exemple, ils sont à l’origine de 2/3 des publications scientifiques chaque année», a rappelé à ce propos Philippe Vigouroux, directeur général du CHU de Bordeaux président de la Commission recherche de la Conférence des DG de CHU. Une excellence qui, avec la nouvelle organisation du système de santé, entend rayonner sur le territoire. «Avant même les textes sur les GHT, nous avons pris l’habitude de travailler en matière de recherche avec les hôpitaux de notre subdivision», a souligné Philippe Vigouroux.

Vous avez dit GHT ?

Egalement invité sur le plateau de Réseau Hôpital & GHT, Frédéric Boiron a évoqué pour sa part à titre de président de l’ADH, les premiers résultats de l’enquête réalisée par l’association auprès des directeurs d’hôpital afin de «recueillir leurs perceptions et leurs attentes» concernant la mise en place des Groupements hospitaliers de territoire. «Notre enquête montre qu’une majorité de directeurs d’établissement sont positifs et certains voudraient même aller plus loin dans la réforme, a confié Frédéric Boiron. Mais nous sommes en période d’ajustement et le facteur humain est essentiel: cette réforme doit prendre en compte très attentivement les personnes».

phw18 mg et fred boiron
Frédéric Boiron, directeur général du CHU de lille et président de l'ADH, répond aux questions de Marie-Georges Fayn

Saluer des initiatives exemplaires 

Enfin, la Paris Healthcare Week 2018, comme à chaque édition, se veut aussi le lieu de reconnaissance des initiatives les plus innovantes et emblématiques en termes de soins, d’accompagnement des patients, recrutement, organisation…

Reims, Stasbourg, Versailles récompensés par le Prix "Attractivité"

La FHF, en partenariat avec le Groupe MNH et la Banque Française Mutualiste, a renouvelé le Prix «Attractivité» qui vise à encourager et faire connaître les initiatives pour l’attractivité médicale. Une distinction qui a été attribuée au CHU de Reims pour le projet «Attractivité médicale en Champagne Ardenne». L’objectif de cette démarche portait sur trois axes: fonctionner en réseau, former et fidéliser. Sur la base d’un diagnostic partagé, les acteurs du territoire (ARS, directions et présidents de CME des établissements de la subdivision, coordonnateurs, représentants des internes) se sont entendus sur les stratégies à mettre en œuvre pour optimiser les recrutements médicaux, favoriser les installations de jeunes médecins formés dans la subdivision, consolider l’offre de soins sur le territoire Champagne Ardenne, et surtout de déterminer collectivement un plan d’action sur 5 ans.

Le jury a tenu à souligner aussi la pertinence de la démarche du CH de Versailles qui, dans le cadre de sa démarche d’amélioration de la qualité d’accueil des internes, a développé une application mobile pour smartphones destinée aux internes et élaborée en collaboration avec eux par deux médecins et l’équipe informatique de l’hôpital.

A Strasbourg, dans le contexte de la mise en place des groupements hospitaliers de territoire, le CHU de Strasbourg en lien avec les établissements publics de santé des trois GHT de la subdivision Alsace ont lancé un site Internet conçu par et pour les internes : www.internestrasbourg.fr, dont le jury a pu apprécier la qualité. Devant le succès du site, une réflexion est en cours pour construire un site dédié aux étudiants hospitaliers et pour faire évoluer l’information à destination des praticiens, avec une volonté de plus large visibilité des parcours professionnels au sein du GHT Basse Alsace Sud Moselle.

phw18 attractivite
Tous les lauréats du Prix Attractivité délivré par Zaynab Riet, déléguée générale de la FHF

Grand prix de la Communication pour Saint-Etienne pour un site dédié aux GHT

Donner de la visibilité et de l'accessibilité aux nouvelles entités encore très abstraites que sont les groupements hospitaliers de territoire, telle a été la volonté du CHU de Saint-Etienne qui a lancé le site www.ghtloire.fr en octobre 2017. Cette initiative n'a pas échappé au jury de la FHF qui lui a décerné le Grand prix Communication hospitalière, ce 31 mai 2018.

Le Prix Qualité et sécurité des soins 2018, initié par la commission qualité et sécurité des soins de la FHF, a récompensé 4 lauréats:
- le CH de Douai pour son livret « Nounours en réanimation » pour l'optimisation de l'ouverture de la réanimation aux enfants visiteurs, le CH Lyon-Sud HCL à Pierre-Bénite pour «A vos casseroles!» Livre de recettes à domicile pour le patient allogreffé en hématologie
- Le CH Cœur de Corrèze à Tulle pour ses « Ateliers sécurité des soins »
- Le CH Châteaubriant-Nozay-Pouancé à Châteaubriant pour son Programme «à deux mains» l'innovation au service de l'hygiène des mains

Le Grand Prix "Alzheimer à l'hôpital" pour le CH de Saint-Malo

Le Grand prix 2018 «Alzheimer à l’hôpital: pour un meilleur accueil des personnes ayant des troubles cognitifs dans les services hospitaliers», a été attribué par la FHF et la Fondation Médéric Alzheimer au CH de Saint-Malo pour la création d’une unité d’ortho-gériatrie, avec une mention spéciale pour le CHU de Tours, pour la mise en place d’une filière d’évaluation neurocognitive des patients âgés au sein du service d’hémodialyse.

Les Prix de la Revue Hospitalière de France ont du reste été décernés au CH de Valenciennes, pour son article «Délégation polaire et gestion médicalisée» ainsi qu’au Groupe Hospitalier Artois-Ternois et au CH de Landerneau!

À lire aussi