Inauguration du Tep Scan au CH de Troyes

Inauguration du TEP Scan

Le TEP scan installé au CH de Troyes était attendu depuis longtemps par les patients et les médecins de l’Aube et de la Haute-Marne. L’implantation de ce premier équipement sur le territoire Champagne Sud permettra de diminuer les délais d’attente et de réduire les déplacements pour les patients du sud de la région.

L’autorisation d’installation du TEP scan a été donnée par l’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est au Groupement de coopération sanitaire TEP Champagne Sud, qui regroupe le CH de Troyes, le CH de Chaumont et des médecins nucléaires libéraux. Il s’agit d’un partenariat public-privé. Le TEP scan est installé dans les locaux du service de médecine nucléaire du CH de Troyes, ce qui a nécessité d’importants travaux d’agrandissement et une restructuration des locaux qui ont duré 16 mois. La radiopharmacie a également été mise aux normes. 
Le Biograph mCT Flow de SIEMENS (modèle de TEP scan implanté à Troyes) est en service au Centre Hospitalier de Troyes depuis le 28 mai 2018.
Il s’agit d’un appareil de dernière génération permettant d’effectuer plus rapidement les images, tout en diminuant l’irradiation du patient. D'une qualité diagnostique remarquable, il vient compléter le plateau d’imagerie présent au Centre hospitalier de Troyes qui comprend désormais 2 scanners, 2 IRM, 2 gamma-caméras hybrides et un TEP scan.

tepscan
Atouts
. Le Tomographe par Emission de Positons ou TEP (PET en anglais) permet une imagerie fonctionnelle par opposition aux techniques d’imagerie morphologique comme la radiologie, le scanner ou l’échographie. Elle nécessite au préalable l’injection d’un radiopharmaceutique qui est une molécule spécifique d’un organe ou d’un métabolisme, marquée par un atome radioactif émetteur de positons. Les positons émis vont être détectés par les capteurs situés dans l’appareil, appelé un TEP (tomographe à positons). Le TEP peut réaliser une imagerie du corps entier. Un système informatique reconstitue ensuite la répartition du radiopharmaceutique dans le patient, en images médicales 3D. Actuellement, tous les TEP sont couplés à un scanner (voire certains à une IRM), d’où le nom TEP scan. Le système informatique fusionne ces deux types d’images. Il s’agit d’un outil diagnostique très puissant, détectant des anomalies non vues par les autres techniques d’imagerie.
Des applications en expansion. Cancérologie, neurologie, infectiologie et maladies inflammatoires : les indications de la TEP sont nombreuses. Le patient peut être exploré de la tête aux pieds lors d’un seul examen. La TEP permet par exemple un diagnostic précoce et détaillé de la maladie cancéreuse, et donc une prise en charge mieux adaptée du patient. La grande capacité de détection de la TEP joue également un rôle important dans le suivi du traitement. En effet, grâce à cet équipement, il est possible d’évaluer précocement l’efficacité thérapeutique et de réadapter le traitement si besoin. Lorsque le cancer répond à la chimiothérapie, le métabolisme très élevé des lésions tumorales diminue rapidement, ce qui est objectivé par la TEP, avant qu’il ne soit possible d’observer une diminution de la taille de la tumeur par les techniques d’imagerie morphologique comme le scanner ou l’échographie. À l’inverse, si malgré la chimiothérapie, les cellules s’avèrent toujours très actives, cela suggère que le traitement n’est pas efficace et le médecin le modifiera rapidement, augmentant les chances de rémission de son patient.
Les applications neurologiques du TEP scan sont également en pleine expansion et la TEP est aussi de plus en plus utilisée pour la localisation de foyers infectieux et l’évaluation des maladies inflammatoires (bilan diagnostique, évaluation des traitements, poussée, etc.).


CHIFFRES CLÉS
Investissements
Achats du TEP scan : 1 917 250 € (crédit-bail sur 7 ans).
Travaux d’aménagement : 1 200 000 €
Activité estimée
La montée en charge très rapide du TEP Scan (déjà 10 examens par jour alors que seuls 8 examens étaient envisagés au cours des premiers mois d’exploitation) montre qu’il y avait effectivement une demande locale à satisfaire. En fonctionnement courant, plus de 3 000 examens devraient être réalisés chaque année.

Contact
GHT de l'Aube et du Sézannais
Centre hospitalier de Troyes
101 AVENUE ANATOLE FRANCE, 10003 Troyes

 

 

À lire aussi

L'actu du GHT