En Corse, la communauté psychiatrique de territoire en action

"Le projet médical du GHT de Haute-Corse élaboré en 2016 comporte déjà un volet psychiatrie et santé mentale", rappelle Pascal Forcioli @pixabay

Dans l'attente de la signature d'un contrat territorial de santé mentale, Pascal Forcioli, directeur du centre hospitalier (CH) de Bastia et Yannick Miragliotta, directeur du CH de Castellucio ont signé le 21 janvier 2019 la convention constitutive de la Communauté psychiatrique de territoire de Corse.

« Nos psychiatres et pédopsychiatres ont commencé un travail en commun sur nos organisations afin d’analyser et de benchmarker nos champs d’intervention réciproques, explique Pascal Forcioli, Directeur du centre hospitalier (CH) de Bastia. Notre objectif est de contribuer activement et ensemble à l’élaboration du futur projet territorial de santé mentale pour la Corse. La communauté psychiatrique de territoire sera un lieu de cohésion de l’hospitalisation publique qui prendra naturellement en considération l’organisation et le développement de la psychiatrie en Corse. Le projet médical du GHT de Haute-Corse élaboré en 2016 comporte déjà un volet psychiatrie et santé mentale ». Notons qu’en termes de prise en charge, la Haute-Corse présente une spécificité que rappelle Pascal Forcioli : « La clinique San Ornello de Borgo prend en charge l’hospitalisation complète en pédopsychiatrie ainsi que les soins sans consentement. Cet opérateur privé bénéficie donc à ce titre d’une délégation de service public. De notre côté, nous assurons l’accueil des urgences psychiatriques (1) mais si un médecin décide une hospitalisation sans consentement, celle-ci se fera obligatoirement à Borgo puisque nous ne disposons pas de secteur fermé. Cette situation est historique. Le Centre hospitalier de Castellucio est le seul opérateur, en Corse du Sud, qui propose l’intégralité des prises en charge en psychiatrie ».

La Communauté psychiatrique de territoire dans les textes

L’article L. 3221-2 du code de la santé publique (CSP) précise que « Les établissements assurant le service public hospitalier signataires d'un même contrat territorial de santé mentale peuvent constituer entre eux une communauté psychiatrique de territoire pour la définition et la mise en œuvre de leur projet médical d'établissement, selon des modalités définies par décret ». C’est le décret n°2016-1445 relatif aux communautés psychiatriques de territoire qui est venu préciser le rôle, ainsi que les modalités de création et de fonctionnement de la communauté psychiatrique de territoire. « La communauté psychiatrique de territoire fédère les acteurs de la psychiatrie et de la santé mentale qui la composent pour offrir aux patients des parcours de prévention, de soins, de réadaptation et de réinsertion sociale coordonnés et sans rupture » (Article D. 6136-1 CSP).

1- Le centre hospitalier de Bastia compte deux unités de psychiatrie adultes de 19 lits. L’offre de soins est complétée par plusieurs centres médico-psychologiques (dont un à Bastia). Bastia compte également un centre médico psycho-pédagogique et une structure d’hôpital de jour en pédopsychiatrie. Les autres structures extra-hospitalières sont implantées à Corte pour le Cortenais-Centre Corse, L’Ile-Rousse pour la Balagne, et Ghisonaccia pour la Plaine Orientale.

Contact
GHT Haute-Corse
Centre hospitalier de Bastia
Route Royale, BP 680, 20604 Bastia

À lire aussi

L'actu du GHT