A Bastia, des coopérations médicales pour renforcer l’expertise

Les coopérations présentent, entre autres avantages, celui de faire monter en compétence l’équipe radiologique de l'hôpital.

Deux accords-cadres de coopération médicale ont été signés en 2018 par le Centre hospitalier de Bastia, l’un avec l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, l’autre avec l’Institut Paoli-Calmettes.

L’accord-cadre signé par le centre hospitalier (CH) de Bastia avec l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) porte notamment sur l'organisation simplifiée des consultations avancées. Comme l’explique Pascal Forcioli, Directeur du CH de Bastia : « Jusqu’à présent, nous signions des conventions de coopération à chaque fois qu’une nouvelle activité de consultation avancée se mettait en place. J’avais commencé à travailler avec Catherine Geindre, ancienne Directrice générale de l’AP-HM, sur des modalités d’organisation simplifiées et j’ai conclu avec Jean-Olivier Arnaud, actuel directeur général. Désormais, un accord-cadre pose le principe d’une coopération médicale entre les deux établissements. L’AP-HM étant notre établissement de recours et de référence pour un certain nombre d’activités, un simple avenant technique nous permettra d’intégrer les coopérations à venir. Cet accord, qui illustre la qualité du travail collaboratif entre les deux structures, a été conclu dans un souci d’efficacité, de réactivité et d’adaptabilité ».

Les collaborations ont également été renforcées avec le centre de lutte contre le cancer (CLCC) Paoli-Calmettes : outre la consultation d’oncogénétique mise en place conjointement, une activité d’hématologie - pour des consultations et des hospitalisations complètes – est développée grâce à la mise à disposition par l’Institut Paoli-Calmettes d’un médecin hématologue pour l’équivalent d’un mi-temps.

Imagerie médicale de la femme

Des coopérations ont également été développées avec des radiologues de l’hôpital Tenon dans un autre champ d’expertise oncologique. « Le Pr Marc Bazot, éminent spécialiste de l’imagerie de la femme, et l’une de ses collaboratrices assurent des vacations au CH de Bastia », poursuit Pascal Forcioli. Il s’agit de consultations programmées de patientes ayant été préalablement reçues par des gynécologues ou des radiologues. Une collaboration qui a également pour avantage « de faire monter en compétence » l’équipe radiologique de l’hôpital de Bastia qui développe depuis 2016 le Bastia Institut du sein (BIS). Le BIS a pour objectif d'optimiser la prise en charge coordonnée des femmes ayant un cancer du sein, un risque de cancer du sein ou une interrogation suite à une auto-palpation. « Un numéro téléphonique unique est à leur disposition, et des réponses leur sont apportées par un gynécologue ou un radiologue dans les 48 à 72 heures. Suite à un premier rendez-vous, la coordination du parcours de soins est assurée un infirmier du début à la fin avec tous les acteurs de la prise en charge, sachant que la radiothérapie ne peut être réalisée que dans le secteur privé. Le BIS favorise donc la coopération public-privé au service du parcours des patientes. La prise en charge des cancers pelviens est par exemple en progression depuis 2016 suite aux recrutements médicaux de jeunes gynécologues obstétriciens et bénéficie aussi de la coopération avec l’équipe radiologique de l’hôpital Tenon », souligne Pascal Forcioli.

Contact
GHT Haute-Corse
Centre hospitalier de Bastia
Route Royale, BP 680, 20604 Bastia

 

À lire aussi

L'actu du GHT