A Troyes, création d'une chaire "Sécurité & situations sanitaires exceptionnelles"

A Troyes, création d'une chaire "Sécurité & situations sanitaires exceptionnelles"

La solidarité au coeur des projets @pixabay

Pierre Koch, directeur de l’Université de Technologie de Troyes et Philippe Blua, directeur général des Hôpitaux Champagne Sud (HCS) ont signé une convention de préfiguration d’une Chaire de recherche intitulée « Territoire et situations sanitaires exceptionnelles » au terme d’un webinaire organisé sur le sujet le 6 mai.

« Entre 1995 et 2005, la sécurité est devenue un sujet central dans nos hôpitaux suite à deux événements clés : la condamnation de personnes physiques pour négligences suite à l’effondrement de la tribune au stade de football de Furiani et la création de la Haute autorité de santé. Nous sommes passés d’une logique de maintenance à une logique de sécurité », a souligné Philippe Blua, directeur général des Hôpitaux Champagne Sud (HCS) et président de l’Association européenne des Directeurs d’hôpital. Face à la pression accrue sur la sécurisation, Philippe Blua a aussi rappelé les enjeux liés aux risques informatiques, aux contestations de « patients-consommateurs » qui recourent de plus en plus aux réseaux sociaux, à la menace terroriste ou encore au risque systémique lié notamment à un travail croissant en réseau. « Le progrès crée de nouveaux risques. Nous devons en prendre conscience et développer les stratégies nécessaires, d’où l’importance de cette chaire », a t-il conclu.
Valérie Friot-Guichard, directrice générale adjointe des HCS et docteur en droit, a rappelé les obligations de la loi du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé qui inscrit la gestion des situations sanitaires exceptionnelles dans le projet de l’établissement. Au sein du GHT, une valeur domine le projet soignant partagé, celui de solidarité, l’innovation collective étant un autre principe fort qui fédère tous les acteurs : professionnels de santé, élus, chercheurs, citoyens… « L’enjeu est d’organiser un écosystème territorialisé pour confronter nos actions dans une dimension collective. La direction commune, la certification commune, la responsabilité populationnelle ou encore la gestion de crise rejoignent la volonté des pouvoirs publics de faciliter l’expérimentation par les acteurs de terrain, de chercher, proposer, susciter des opportunités pour innover et faciliter une responsabilité territoriale partagée », a t-elle exprimé.

Gestion de crise et continuité d'activité

« La situation sanitaire exceptionnelle qui se définit par quatre dimensions - sa nature, son ampleur, son origine et sa cinétique - est souvent associée au concept de résilience, a rappelé le Docteur Corinne Lejeune-Frémond, coordonnateur des risques associés aux soins des HCS. Ce qui implique d’identifier et de qualifier les dangers afin d’y être mieux préparés. Nous mettons en place des plans, du national au local, afin de mieux réagir aux situations de crise. L’innovation nous permet aussi d’être mieux armés dans un cercle vertueux d’apprentissage en permanence ». Le Docteur Corinne Lejeune-Frémond a également mis en lumière le concept de résilience territoriale consistant à s’appuyer sur les forces et les potentialités de chacun pour répondre collectivement aux besoins de la population. La professionnelle a également illustré son propos en rappelant la démarche de certification commune qui a mis en évidence une solidarité pleine et entière des équipes. Ce qui a nécessité de trouver un accord sur les valeurs partagées et de penser « collectif » en acceptant du cousu-main à la marge. « L’important est le vouloir faire ensemble. Nous avons créé une dynamique territoriale et un précédent propice pour le développement d’autres sujets. Cette démarche a représenté un avantage indéniable dans la gestion de la crise Covid », a t-elle conclu.
Enfin, le Docteur Alain Hugerot, médecin urgentiste chef de service du SAMU de l’Aube, a détaillé la préfiguration de la Chaire Territoire et situations sanitaires exceptionnelles. « Cette crise a fait vaciller nos systèmes experts. Toutes les organisations ont plié mais grâce à la puissance de la cohésion, personne n’a rompu. Nous devons thésauriser les acquis. Nous allons offrir à notre territoire, à nos concitoyens de capitaliser sur nos expériences et de co-construire pour faire le lien entre l’avant et l’après. Nous allons proposer de la recherche, des formations, du conseil, de l’accompagnement, de la participation ». Dans la continuité d’un bel élan commun.

Les interactions entre les acteurs de la santé de l’Aube à la lumière de la première vague de la Covid-19
Paul-Henri Richard, Ingénieur de recherche et son collaborateur Théo Lebert ont présenté les modalités de collaboration qui sont parfois sorties des schémas classiques dans le secteur hospitalier, mais également sur le territoire, lors de la première vague de Covid-19. Ce retour d’expérience intermédiaire, co-construit entre l’Université de Technologie de Troyes et les HCS, a mis en valeur quelques éléments forts. En premier lieu, les habitudes de travail et la connaissance des acteurs ont limité l’utilisation des plans de gestion de crise. Ensuite, les plans blancs ne sont pas suffisamment aboutis pour l’inter-établissement ou le GHT. Troisième point, les connaissances interpersonnelles entre les acteurs du territoire ont été largement mises à profit. Des groupes WhatsApp se sont par exemple créés entre soignants afin d’anticiper les actions à mettre en oeuvre. Autre enseignement, le maillage des acteurs du territoire a permis d’éviter le débordement des établissements de santé. Des filières Covid se sont par exemple mises en place dans des maisons de santé pour « soulager » l’hôpital. Enfin, les élus ont aussi joué un rôle majeur en ouvrant des infrastructures, en fournissant des équipements de protection individuelle aux soignants ou encore en mettant en place des systèmes de garde d’enfants ou d’hébergement des professionnels de santé.

 

À lire aussi

L'actu du GHT

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.