Le collectif "Je t'Aide" propose dix pistes pour lutter contre la solitude des aidants

Le collectif "Je t'Aide" propose dix pistes pour lutter contre la solitude des aidants

@pixabay

Le collectif Je t'Aide a publié son quatrième plaidoyer, orienté sur l'isolement des aidants, avec dix recommandations à l'intention du gouvernement. L'objectif étant de mieux repérer et accompagner les aidants, notamment par le déploiement de l'offre de répit.

La thématique de l'isolement social a été choisie par les aidants, via une consultation nationale. Avec leur aide, le collectif a développé dix propositions « qui s'inscrivent dans la mise en œuvre de la stratégie nationale Agir pour les aidants », indique le communiqué du collectif Je t'Aide.

Un problème sociétal

« Si tous les aidants ne se retrouvent pas dans des situations difficiles et complexes, ils sont la moitié à se sentir seuls et non soutenus moralement », explique le collectif. « Un cercle vicieux de l'isolement » peut très rapidement s'installer et entraîner des conséquences potentiellement lourdes : pour la santé, la prise en charge tardive ou encore des coûts sociaux importants. Le plaidoyer a également rappelé le contexte particulier de la crise sanitaire, qui exacerbe cet isolement.

Deux facteurs expliqueraient ce phénomène : un déficit de protection et un déni de reconnaissance. Le premier « se caractérise par un manque d'accompagnement des aidants qui effectuent, souvent seuls, un travail invisible et gratuit ». Le manque de reconnaissance se manifeste par un déficit de visibilité dans la société et une incompréhension de l'entourage. Pour le collectif, certains choix sociétaux et politiques « nourrissent des sentiments de culpabilité, d'auto-censure et de conflit de loyauté chez les aidants qui n'osent pas ou peu demander de l'aide ».

Les propositions

Pour rompre cet isolement, le collectif Je t'Aide a développé une dizaine de recommandations :

  • Conduire une étude nationale pour mettre à jour et compléter les données de connaissance et de repérage des aidants ;
  • Mener une campagne de sensibilisation nationale lors de la Journée Nationale des Aidants (JNA) le 6 octobre, avec l'aide du ministère de la Santé ;
  • Former tous les professionnels de santé au repérage des aidants et à leur orientation ;
  • Associer le collectif à la création du cahier des charges du label des lieux d'accueil des aidants ;
  • Soutenir financièrement les associations et fondations qui accompagnent les aidants ;
  • Former les professionnels de l'emploi et de la formation au repérage des aidants ;
  • Étendre le congé de proches aidants ;
  • Développer, diversifier et rendre accessible l'offre de répit ;
  • Poursuivre l'accessibilité universelle des lieux publics, de loisirs et de citoyenneté ;
  • Promouvoir les lieux de vacances et de loisirs inclusifs.
Le collectif Je t'Aide
Composé de 30 structures, ce collectif se mobilise pour que les aidants soient reconnus et épaulés, qu’ils aient des droits concrets et que leur apport à la société soit reconnu. « Nous voulons qu’aider soit un choix consenti et réfléchi, et qu’enfin l’aide apportée ne soit pas un facteur de précarisation ou une mise en péril de leur santé », explique Claudie Kulak, sa présidente.

Pour en savoir plus : Plaidoyer 2021 - Prévenir et lutter contre l’isolement social des aidant.es

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.