La vaccination anti-covid seule n'empêche pas la diffusion du virus

La vaccination anti-covid seule n'empêche pas la diffusion du virus

@pixabay

Plusieurs professionnels de l'EHPAD Léon Dubérat à Biscarosse, de l'AP-HP ou de l'Institut Mondor de recherche biomédicale, alertent sur l'apparition d'un cluster dans une structure dans laquelle la majorité des résidents étaient vaccinés.

« L'infection s'est produite avec un résident qui est entré en contact avec un visiteur présentant des symptômes. Le visiteur a été diagnostiqué comme ayant le Covid-19 et en a informé l'établissement, 4 jours après son diagnostic. Le résident contact était alors asymptomatique avec un test RT-PCR positif, il a été isolé. Deux jours après, des symptômes sont apparus », indique l'équipe de chercheurs dans une correspondance publiée dans le Jama Network Open.

Décès d'un résident non-vacciné

Cette infection serait survenue en avril 2021, plusieurs mois après le début de la campagne vaccinale. Le résident infecté a été traité par oxygénation nasale, anticoagulants et traitement sous-cutané, dès l'apparition de symptômes. 17 patients ont été infectés au cours de cet incident, soit près d'un quart (23%) des résidents de la structure. La correspondance indique qu'un seul n'était pas vacciné, et que deux n'avaient reçu qu'une primo-injection. Pourtant, huit résidents ont développé une forme grave du virus. Deux patients ont été hospitalisés, dont l'un est décédé. Il s'agissait du résident non-vacciné.

Le groupe de scientifiques indique aussi que parmi la centaine de professionnels de santé, qui travaillent dans cette structure, un tiers est vacciné. Ils constatent que 8,8% des personnels vaccinés et 13,2% des non-vaccinés ont été infectés par le virus. Aucun d'entre eux ne semblent avoir développé de forme grave.

L'importance des gestes barrières

Les auteurs précisent que « cette étude de cohorte montre qu'un cluster de cas peut se former au sein d'une population très vaccinée ». Ils détaillent que « les données de l'étude suggèrent que la vaccination contre le Covid-19 n'est pas en soi suffisante pour prévenir la circulation du SARS-CoV-2 au sein des résidents de maisons de retraite. Les autres mesures de protection ne doivent donc pas être abandonnées. De nouvelles recherches doivent être menées pour améliorer l'efficacité de la vaccination dans ces populations ».

Pour en savoir plus : Correspondance publiée dans « Jama Network Open »

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.