La 59e promotion d'élèves directeurs d'hôpital attend ses affectations

La 59e promotion d'élèves directeurs d'hôpital attend ses affectations

@promotionLouisLareng

Le processus d'affectations de la 59e promotion de l'École des hautes études en santé publique (EHESP) est lancé. Les chefs d'établissements de santé peuvent maintenant recruter un des 81 élèves directeurs d'hôpital (EDH), pour une prise de poste fixée au 1er janvier 2022.

Baptisée Louis Lareng, cette nouvelle promotion se compose de 45 femmes et 36 hommes, âgés en moyenne de 32 ans. À l'instar de la traditionnelle brochure diffusée auprès des directeurs de structures, cette promotion a opté pour une communication digitale. Début juin, ses membres ont déployé un site internet consacré aux affectations à venir. Dans ce prospectus numérique figure : un profil statistique de la promotion, une CVthèque reprenant le parcous de chaque EDH ainsi que les valeurs et projets défendus par cette nouvelle promotion.

Le processus d'affectation

Les établissements ont jusqu'au 29 juillet pour faire remonter une liste de postes vacants ouverts aux EDH. Ces listes sont recueillies par le Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG). Fin août-début septembre, la liste est communiquée aux EDH et publiée au Journal Officiel. Les étudiants ont alors jusqu'au 23 septembre pour envoyé leur candidature. Les chefs de structures doivent faire part de leur choix, au CNG, avant la 11 octobre. Les étudiants ont ensuite deux mois et demi pour se spécialiser, relativement à l'affectation reçue, ainsi que pour réaliser une préparation fonctionnelle à la prise de poste, en début d'année 2022.

L'importance des EDH

L'intégration de ces jeunes diplômés au sein des équipes de direction hospitalière est attendue avec intérêt par leurs pairs en fonction.Pour Frédéric Boiron, directeur général du centre hospitalo-universitaire (CHU) de Lille, « recruter un EDH, c'est surtout une occasion pour nous, dirigeants en poste, de remettre en perspective nos pratiques, nos modes d'organisation, grâce aux regards neufs de nos jeunes collègues ». C'est aussi un pari « celui de transformer un potentiel en un professionnel reconnu et aguerri », précise Martin Trelcat, directeur général du groupe hospitalier du Havre.

Louis Lareng, un nom attaché aux valeurs d'engagement et d'innovation
Louis Lareng, anesthésiste-réanimateur et pionnier de la télémédecine, a été choisi par les EDH 2020-2021 pour donner son nom à leur promotion. Né en 1923 dans les Hautes-Pyrénées, boursier de l’école publique puis médecin et député, Louis Lareng contribue à la création du premier SAMU officiel à Toulouse. Une loi étend ensuite le principe à l’ensemble des départements en 1986. «Par son rôle dans cette création, ainsi que son soutien constant au développement de la télémédecine, Louis Lareng incarne les valeurs d’innovation et d’engagement professionnel que les membres de notre promotion souhaitent endosser au cours de leur future carrière. Par le choix d’un acteur de santé engagé, la promotion souhaitait également rendre hommage, dans le contexte si particulier de 2020 et 2021, à tous les professionnels en première ligne dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19 », indique la promotion sur son site internet.

Pour en savoir plus : Brochure numérique de la promotion Louis-Lareng

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.