L'autotest, un outil sous surveillance pour obtenir un pass sanitaire

L'autotest, un outil sous surveillance pour obtenir un pass sanitaire

@pixabay

Le ministère des Solidarités et de la Santé propose un protocole permettant d'obtenir le pass sanitaire grâce aux autotests. Ce dépistage doit cependant être effectué sous la supervision d'un professionnel de santé.

Afin d'accompagner le déploiement de ces tests dans le système de santé, le ministère de la santé rappelle les conditions de conservation des autotests. « Les autotests doivent être conservés à une température comprise entre 2 et 30 °C et à l'abri de la lumière directe du soleil », indique le protocole pulié le 8 août. Dans le cas contraire, la performance du test sera réduite.

Concernant la salle, le ministère conseille d'organiser le dépistage en extérieur et de prévoir un espace « en fonction de sa capacité, de ses facilités d'aération et de ses modalités d'accès ». Le port du masque est obligatoire, sauf lors du prélèvement. Ce protocole précise aussi les différentes étapes de l'auto-prélèvement, ainsi que la réalisation du test et le nettoyage post-dépistage.

Les dispositions post-résultats

Quel que soit le résultat, le professionnel superviseur doit rentrer les données dans le système d'information SI-DEP. Si le résultat est négatif, le ministère rappelle « l’importance de maintenir les gestes barrières compte tenu du risque de faux-négatif ». Lorsque le résultat est invalide, un nouvel autotest peut être réalisé, avant que le patient ne soit orienté vers un test nasopharyngé. Enfin, si le résultat est positif, un isolement immédiat doit être mis en place, le poste de prélèvement doit être désinfecté. Si ce résultat est confirmé par un test nasopharyngé, le protocole de contact tracing est engagé.

« L'ensemble des tests négatifs placés sous double emballage est évacué dans les ordures ménagères de l’établissement », détaille le protocole. Le test doit être emballé dans un double emballage avant d'être jeté dans les ordures ménagères. Si le test est positif, le prélèvement doit être stocké 24 heures avant d'être jeté.

Pour en savoir plus : Protocole relatif au déploiement des autotests réalisés sous supervision

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.